Un endroit pour déchaîner sa rage à Uccle

Un endroit pour déchaîner sa rage à Uccle
Un endroit pour déchaîner sa rage à Uccle - © Rage space

N’avez-vous jamais rêvé de tout casser quand vous êtes énervé ? C’est ce que propose le Rage space à Uccle. Vous avez de vieilles bouteilles, des écrans d’ordinateurs ou encore de vieux meubles dans une pièce. Vous pouvez même avoir tout un appartement à votre disposition. Et des battes de baseball ou des masses pour tout casser. Un concept complètement fou que nous avons visité.

Tout casser pour mieux se relaxer, c’est la surprise préparée par Tristan pour Laura. « Il m’a dit de ne pas poser de question, que je découvrirais au moment même. » Les voilà donc tous les deux à Uccle équipés de pied en cap : un casque avec une visière, des gants, des bottes et même une protection pour le buste.

En dehors des codes sociaux

Ils ont 15 à 30 minutes pour mettre la pièce sens dessus dessous avec des « outils » mis à leur disposition. « Je vais prendre la batte de baseball pour madame comme c’est léger, choisit Tristan. Moi je vais y aller à la masse ou au pied de biche. »

Cette idée de rage room, elle a été mise en place par Frédéric Dubois. « Des psychologues vont conseilleront d’aller en forêt pour crier ou de casser des assiettes. Mais ça ne rentre pas dans les mœurs. C’est pour cela que nous offrons un espace libératoire. »

Pour le calme après la tempête, il y a une zen space. « C’est un endroit où l’on peut se relaxer, s’allonger dans un fauteuil avec un plaid et avec une tablette qui diffuse un feu ouvert ou une cascade qui coule. Un moment de détente totale. »

Reste à payer les pots cassés : trente euros la séance.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK