Un câble à (très) haute tension inquiète les riverains de Woluwé-Saint-Lambert

Elia, le gestionnaire du réseau électrique, a tenté d'apaiser les craintes des riverains.
Elia, le gestionnaire du réseau électrique, a tenté d'apaiser les craintes des riverains. - © Belga

Elia, le gestionnaire du réseau électrique, est en train d’installer un câble de 150 000 volts sous les rues de Woluwé-Saint-Lambert et de Schaerbeek.

Mardi soir, une réunion se tenait dans la première des deux communes concernées. Une réunion durant laquelle une centaine de riverains sont venus dire leur inquiétude : ils craignent pour leur santé.

Sur l'estrade, dans la salle au sous-sol de la maison communale : quatre responsables d'Elia face à des habitants remontés et documentés. Le bourgmestre Olivier Maingain officie comme chef d'orchestre et comme modérateur. Il veille à ce que les débats restent sereins.

Ce sera le cas, hormis quelques pointes d'ironie. Études scientifiques à l'appui, les responsables d'Elia tentent de convaincre les riverains du caractère relativement inoffensif de leur câble à haute tension. Sans vraiment y parvenir.

"Par endroits, les câbles passent à moins de trois mètres des habitations, explique Jean-Noël Lebrun, de l'asbl Bruxelles Cœur d'Europe. Les études montrent que c’est nocif pour les enfants à moins de 5 mètres quand c’est bien posé, ou à moins de 10 mètres lorsque les câbles sont mal posés. Il faut donc respecter des distances de précaution d’une dizaine de mètres et passer par les grands axes pour être certain que les résidents ne seront pas gênés."

Pour l'instant, le collège de Woluwé-Saint-Lambert a fait stopper les travaux. La commune demande à Elia d'étudier des alternatives pour éviter les voiries communales et privilégier les axes régionaux. Une fois l'étude réalisée et communiquée à la commune, Olivier Maingain a pris un engagement. "Les habitants seront associés à la prochaine décision du collège !"

Une position appréciée par les habitants présents ce mardi soir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK