Uccle: un nouveau centre de cryothérapie propose de soulager par le froid

Illustration - JT RTBF
Illustration - JT RTBF - © RTBF

A Bruxelles, de plus en plus de centres proposent la cryothérapie, une technique de soins par le froid. On en trouve déjà à Ixelles, Uccle et Saint-Gilles.

La technique promettrait de grands effets en matière de santé.

Cette thérapie consiste à exposer le corps à un froid intense très brièvement. Il s’agit d’une sorte de bain de trois minutes maximum où le "patient" reste debout.

Un nouveau centre à Uccle

Victor Bigare est le fondateur d’Energy Wave à Uccle.

Après avoir invité le client à se changer, enfiler peignoir et, surtout, chausson pour protéger les extrémités, il ouvre l’accès à ce fameux caisson où du gaz qui descend de -140 à -190 degrés est projeté sur la peau. La séance ne dure que deux à trois minutes.

Les vertus du froid

D’après Victor Bigare, il est prouvé que le froid tue les cellules graisseuses. Il ajoute que "beaucoup de pathologies sont aussi guéries comme les douleurs chroniques, l’arthrose, l’arthrite … même les dépressions."

La cryothérapie semblerait donc offrir des avantages en termes de bien-être et de beauté tout en offrant un caractère médical.

Il précise toutefois que son institut est bien un centre de bien-être mais il ajoute que "le soin par le froid n’est pas une invention qui date de hier. (en rappelant) les réflexes d’appliquer du froid sur la douleur. On vient perfectionner cette tradition."

Précautions, contre-indications et effet placebo

Si on respecte des précautions, la technique n'est pas dangereuse selon le Conseil supérieur de la santé.

Par contre, le professeur Albert De Mey est beaucoup moins optimiste en ce qui concerne les promesses de guérison. D’après lui, "la seule preuve est que lorsqu’on expose des cellules graisseuses à un froid intense, elles finissent par mourir. Comme ces cellules sont mortes, il y a fatalement moins de cellules graisseuses à cet endroit là . Cette zone-là diminue de volume. C’est la seule preuve scientifique qu’on puisse avoir à propos de la cryohérapie."

Il évoque également l’effet placebo et répète qu’il "n’y a pas de preuve que la cryothérapie améliore quoi que ce soit au niveau physique."

La technique est interdite notamment aux femmes enceintes ou aux personnes avec des problèmes cardiaques

La cryothérapie a un coût

A noter que pour une séance de deux à trois minutes, il faudra compter entre 30 et environ 50 euros...

Mais, "ce n’est pas un soin nouveau. La technique existe depuis plus de trente ans. Les séances sont plus abordables maintenant. C’est surtout la mise en œuvre de la machine qu’on peut poser sur 2m² alors qu’avant c’étaient des pièces entières, des frigos à taille humaine", explique Victor Bigare

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK