Tunnel Stéphanie: plusieurs entreprises envisagent de réclamer des dédommagements

Des grandes enseignes bruxelloises menacent d'intenter une action en justice contre la région. Le but de la démarche : pouvoir éventuellement réclamer des dédommagements suite à la fermeture du tunnel Stéphanie, annone L'Echo.

Il y a un très sérieux manque à gagner, disent des entreprises comme D’Ieteren, Marcolini, Filigranes ou encore Dandoy, regroupées au sein du Brussels Eexclusive Labels qui réunit 75 enseignes parmi les plus prestigieuses de la capitale.

A l'initiative de ce label et de BMW Belux, un cadastre des pertes enregistrées et à venir va être réalisé. Un cadastre aussi de la baisse de fréquentation des commerces impactés par la fermeture du tunnel Stéphanie.

Avec ces chiffres en main, mais avec aussi les résultats de la commission parlementaire spéciale tunnels, ces entreprises envisagent de porter l'affaire en justice et de réclamer des dédommagements à la Région.

En attendant que cela se concrétise, tous ces patrons déplorent en tous cas le manque d'information et une certaine propension des autorités publiques à communiquer de manière négative.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK