Tour de France: l'histoire du Maillot Jaune s'expose à Bruxelles

Exposition sur l'histoire du Maillot Jaune  à l'Espace Wallonie  Bruxelles jusqu'au  14 juillet inclus.
2 images
Exposition sur l'histoire du Maillot Jaune à l'Espace Wallonie Bruxelles jusqu'au 14 juillet inclus. - © Tous droits réservés

A quelques jours du Grand Départ de la plus prestigieuse course cycliste du monde, la capitale n'en finit pas de se mettre aux couleurs de la Grande Boucle, et notamment en jaune. La fièvre cycliste s'est également emparée de l'Espace Wallonie de Bruxelles, le bureau d'informations (touristiques et autres) de la Région wallonne installé tout près de la Grand-Place de la capitale. Depuis mars, et jusqu'au 14 juillet inclus, une exposition officielle de l'organisateur du Tour, ASO, y a lieu, consacrée au célèbre maillot jaune.

Le maillot distinctif arboré tout au long du Tour par le coureur leader du classement général de l'épreuve fête en effet cette année ses 100 ans.

C'est en 1919, le 19 juillet précisément, qu'Eugène Christophe en a revêtu un le premier, au départ de la 11e étape à Grenoble, comme l'a rappelé mercredi Fabrice Bourgoin, qui a conçu l'exposition. Un horaire nocturne n'était pas étrange pour l'époque. "Les étapes faisaient dans les 400 kilomètres", rappelle-t-il. "Les coureurs partaient vers 2h00 du matin pour arriver vers 21h00".

Du gris et du jaune

Dans ce premier Tour de France d'après-Guerre, tous les coureurs étaient vêtus de gris, à l'exception de quelques liserés distinctifs, raconte-t-il. L'idée suggérée à Henri Desgrange, directeur du Tour, par Alphonse Baugé, est tout d'abord pragmatique: il s'agit de distinguer, dans l'obscurité et parmi tous les coureurs en gris, celui qui mène l'épreuve. Le jaune, également la couleur des pages du journal L'Auto, à l'origine de la course, s'impose comme le coloris idéal.

100 ans plus tard, le maillot jaune a beaucoup changé mais est devenu un véritable symbole de la course, et une fierté pour tout coureur qui parvient à l'endosser.

 

 

Le "grand départ"

La première étape de la 106e Grande Boucle aura lieu le samedi 6 juillet à Bruxelles, avec une boucle partant de la capitale et y revenant après avoir traversé le Brabant wallon, le Hainaut et un petit bout de Flandre. Le lendemain, un contre-la-montre par équipes à l'intérieur de Bruxelles, avec arrivée à l'Atomium, fera office de deuxième étape. Le peloton quittera la Belgique lundi après avoir démarré la troisième étape à Binche.

Une autre exposition est également consacrée à Eddy Merckx. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK