Super Cycling Man : un tour du monde à vélo pour la bonne cause

Super Cycling Man sur la Grand Place.
Super Cycling Man sur la Grand Place. - © RTBF

Sur la Grand Place, Super Cycling Man porte une combinaison et un slip aux couleurs de Super Man. Il se balade à vélo, la cape au vent, sous l’œil médusée de la foule. "C’est Super Man ! Super Cycling Man !", pouffent les Bruxellois.

Son nom, c’est Will Hodson. A 38 ans, cet anglais, instituteur, s’est lancé dans ce projet fou de faire le tour du monde à vélo, et "ça n’est pas une crise de la quarantaine !", s’esclaffe-t-il. Le but de ce périple est de récolter 100 000 euros pour des œuvres caritatives, comme la lutte contre le cancer, la maladie de Parkinson, mais aussi des organisations environnementales comme WWF. Will se donne 5 ans pour le faire. "Je suis parti de la tour de Londres le 31 mai dernier. Puis avec des amis je suis arrivé à Paris, et maintenant Bruxelles. Mais je prends quelques jours de repos ici, pour mes pauvres jambes... !"

Le cycliste devrait arriver à Istanbul à la fin du mois d’août, après avoir traversé l’Europe. Ensuite, il cheminera l’Asie, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Afrique, et même… l’Antarctique !

"Les enfants doivent faire du vélo !"

Pour réaliser ce rêve, Will Hodson a du faire des économies. Il n’est plus parti en voyage, a vendu sa voiture et d’autres effets personnels : "Il faut savoir faire des sacrifices", dit-il dans un sourire. Mais comment vit-il au quotidien ? En vendant son merchandising : "J’ai créé des bracelets, des tasses, des tee-shirts… Je les vends aux gens qui veulent soutenir mon projet. La moitié de l’argent m’aide à vivre, l’autre, c’est pour la bonne cause !", raconte Will.

Sur son périple, Will a décidé de faire le tour des écoles pour expliquer aux enfants ce qu’il fait, et combien il est important de faire du vélo. "Je leur dis aussi qu’ils sont des héros du quotidien, qu’il faut qu’ils fassent des bonnes actions, comme tenir la porte à leur professeur, ou même aider leurs parents à la maison !", explique-t-il. Il veut aussi leur raconter son histoire, afin que les enfants puissent apprendre des 60 pays que Will va parcourir, à vélo.

Ce vendredi, Super Cycling Man se rend à la British School of Brussels. Puis samedi, il repartira vers l’Est, pour continuer son tour du monde…

Si vous voulez suivre son parcours, et même faire un don, rendez-vous sur son site internet : http://supercyclingman.com/

Pauline Pennanec’h

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK