Stib: acheter 235 bus électriques d'ici 2018? Impossible!

En 2030, Pascal Smet promet que l'ensemble de la flotte de bus sera électrique. D'ici là, la Stib procèdera à des essais.
En 2030, Pascal Smet promet que l'ensemble de la flotte de bus sera électrique. D'ici là, la Stib procèdera à des essais. - © Tous droits réservés

La future flotte de bus de la Stib sera entièrement électrique en… 2030. En attendant, pour les 235 nouveaux bus dont la société bruxelloise de transport public doit s'équiper d'ici 2018, il s'agira de véhicules hybrides. Le code bruxellois " air-climat-énergie " prévoyait de ne plus acheter de véhicules roulant au diesel à partir de 2015. Mais le marché n'est pas prêt.

C'est en tout cas la conclusion d'une commission d'experts : acheter 235 bus électriques d'ici 2018 relève de l'impossible. Le marché n'est pas en mesure de fournir dans de tels délais une telle quantité de véhicules répondant aux exigences de la Stib.

Tant pis pour les normes du code bruxellois air-climat-énergie, les prochains bus de la Stib seront hybrides, roulant au diesel et à l'électricité.

En 2030, promet le ministre de la Mobilité, Pascal Smet, l'ensemble de la flotte de bus sera électrique. Et d'ici là, la Stib procèdera à des essais. En 2018 et en 2019, deux lignes-tests seront mises en service. Chacune de ces lignes utilisera un système de recharge différent pour tester les diverses techniques disponibles. Une enveloppe de près de 28 millions est disponible pour l'achat de ces véhicules électriques.

En outre, la Région annonce la création d'une ligne de city-bus électrique reliant le haut de la Ville (le quartier Louise) au bas de la Ville (jusque Dansaert) et connectée aux autres lignes de bus. A terme, ces nouveaux bus devraient permettre d'améliorer la qualité de l'air, un des gros points noirs de la capitale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK