Stade Roi Baudouin: l'Union Saint-Gilloise et Bruxelles ont signé une convention

Il ne manquait plus qu'un accord sur le prix de location. La proposition initiale de la Ville était de 18 000 euros par match, ce qui était bien au-dessus des moyens de l'Union. On est donc redescendu beaucoup plus bas : 5000 euros par match.

Une différence qu'explique l'Administrateur-délégué de l'Union, Jean-Marie Philips : "Je crois qu’ils avaient pris pour base les tarifs de location que la Ville de Bruxelles consent à la Fédération belge de football qui remplit à l’heure actuelle son stade de 50 000 spectateurs. Nous, si nous tournons aux environs de 1100 – 1200, voire 1500 pour un gros match, nous sommes déjà très satisfaits. Donc, il faut pouvoir raison garder, et les proportions sont parfaitement respectées dans cette hypothèse-ci."

Et Jean-Marie Philips de poursuivre : "Un club de football, c’est un peu comme un ménage : on doit essayer d’éviter de dépenser plus que ce qu’on ne gagne. Par conséquent, on a pris en compte différents paramètres de recettes possibles que sont nos spectateurs, que sont nos sponsors et que sont certains événements que nous pourrions organiser. Ce sont évidemment des éléments d’appréciation également de la Commission des Licences pour voir si nous assurons la pérennité du club. Donc ce sont des paramètres très importants."

L'Union ne jouera la saison prochaine au Heysel que si elle fait partie des 8 équipes de la Ligue Pro B et qu'elle satisfait aux critères de la licence pro.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK