Stade national: le stade Roi Baudouin revient à l'avant-plan…

Nouvel épisode dans le feuilleton du stade national : un promoteur immobilier, Besix, propose de rénover le stade Roi Baudouin pour en faire un stade aux normes UEFA.

Pour moins de 200 millions d'euros, Besix promet un stade de 45.000 places, avec des loges et une piste d'athlétisme.

Le principe est le suivant : le promoteur financerait le chantier de rénovation à 100%, et prendrait ensuite la gestion du site (propriété de la Ville de Bruxelles). Une solution moins coûteuse que le projet d'Eurostadium estimé par le groupe Ghelamco (à 300 millions d'euros) et qui, d'après Besix, aurait l'avantage d'être rapide. Tout pourrait être terminé pour 2019.

Besix n'est pas étranger au dossier de stade national

Besix avait marqué son intérêt pour la construction de l'Eurostadium mais avait été écarté au profit de Ghelamco.

Ce qu'il faut encore savoir, c'est que Besix est depuis moins d'un mois le sponsor de Union belge de football.

Si la proposition ne passe pas inaperçu, c'est qu'elle est la première du genre. Les pouvoirs publics jusqu'ici n'envisageaient pas de financer de tels travaux au stade Roi Baudouin. Et aucun groupe privé ne voulait investir dans une infrastructure qui ne lui appartient pas.

Besix a priori propose donc un compromis. Reste à voir précisément quel arrangement il propose à la Ville de Bruxelles ; cette dernière n’ayant pas encore réagi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK