Stade national: l'opposition dénonce, inutilement, l'accord entre Ghelamco et le Sporting

Le FDF Fabian Maingain.
Le FDF Fabian Maingain. - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Un accord d'occupation du stade qui a déjà fait couler beaucoup d'encre. Notamment à cause de la participation financière de la ville de Bruxelles. Et lundi, l'opposition a redit tout le mal qu'elle en pense.

Il y a les éléments déjà connus, comme les 4 millions annuels payés par la Ville en échange de places gratuites, de surfaces de bureaux et d'activités socio-sportives. Des contreparties auxquelles ne croit guère le FDF Fabian Maingain. "Ces 4 millions, vous essayez de les maquiller derrière quelques prestations. Et vous maquillez quoi ? Et bien une intervention directe dans le montage financier du stade."

L'Ecolo Marie Nagy dénonce la violation d'un arrêté adopté précédemment par la Ville, notamment en ce qui concerne l'emphytéose, c'est-à-dire la mise à disposition du terrain à des conditions particulières pour le promoteur. "Le droit d’emphytéose ne sera pas accordé gratuitement. Or, c’est exactement le contraire que fait la Ville."

La durée de l'emphytéose - 99 ans - indispose le cdH Bertin Mampaka. "Je suis choqué par la durée (…) En comparaison, le stade de France, c’est 27 ans…"

L'échevin des Sports, Alain Courtois, balaie quant à lui les objections. "Vouloir se convaincre l’un et l’autre n’a aucun intérêt puisque nous ne reviendrons pas sur notre décision."

La somme payée par la Ville sera bien de 4,1 millions par an. La récupération de la TVA doit encore faire l'objet d'une négociation avec l'administration fiscale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK