Simon Gronowski et Koenraad Tinel décorés docteur honoris causa par l'ULB et la VUB

Simon Gronowski et Koenraad Tinel décorés docteur honoris causa par l'ULB et la VUB
4 images
Simon Gronowski et Koenraad Tinel décorés docteur honoris causa par l'ULB et la VUB - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

L'Université libre de Bruxelles (ULB) et la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont remis mardi après-midi, sur le campus d'Etterbeek de la VUB, les insignes de docteur honoris causa à Simon Gronowski et Koenraad Tinel. L'un a réchappé d'un convoi en route pour le camp d'Auschwitz, tandis que l'autre est l'enfant d'un collaborateur du régime nazi. Adultes, ils ont écrit ensemble l'ouvrage "Ni victime, ni coupable. Enfin libérés." (2013).


A lire aussiL'émouvante histoire d'amitié entre un rescapé de la Shoah francophone et d'un "fils de nazi" flamand


Les deux universités estiment que l'amitié née entre les deux hommes incarne des valeurs qui leur sont chères, comme l'ouverture, la solidarité et la tolérance. Les deux rectrices, Caroline Pauwels pour la VUB et Annemie Schaus pour l'ULB, ont remis ensemble les insignes.

"Cette remise conjointe du titre honorifique de docteur honoris causa est tout un symbole en termes de rapprochement de nos deux institutions", a déclaré la rectrice de l'ULB, Annemie Schaus. "Elle témoigne encore une fois de la volonté de l'université de s'impliquer au travers d'actes forts et répétés, ou par le biais d'initiatives sociales et culturelles, en faveur d'une unité et d'une cohésion intellectuelle et scientifique, au-delà des barrières linguistiques et malgré les divergences politiques qui peuvent exister."

Les deux auteurs se sont remémorés leur jeunesse dans un extrait de documentaire diffusé lors de la cérémonie. "La haine est une douleur et moi, je n'ai pas de haine. C'est cette absence de haine qui m'a permis de pardonner", s'est ainsi exprimé Simon Gronowski dans la vidéo. "Le pardon n'implique pas l'oubli. Il faut connaître la barbarie d'hier pour défendre la démocratie d'aujourd'hui", a-t-il ajouté. Sur scène, mardi, M. Gronowski a également souligné qu'"il faut vivre avec le présent et l'avenir, sans oublier le passé. (...) L'amitié entre les hommes, voilà notre présent et notre avenir, celui que nous voulons".

Simon Gronowski, né à Bruxelles, compte parmi les enfants cachés de la guerre. Il a évité la déportation en s'évadant du convoi qui l'emmenait au camp d'Auschwitz. Docteur en droit de l'ULB, il est avocat au Barreau de Bruxelles et ancien président de l'Union des déportés juifs en Belgique.

Koenraad Tinel est né à Gand dans une famille collaborationniste. Il a pris une voie artistique en suivant des études à l'école de la Cambre. Il est devenu dessinateur et sculpteur. Il a également enseigné à la LUCA School of Arts de Bruxelles.

Quelques images de la rencontre entre Simon Gronowski et Koenraad Tinel à Vollezele (mars 2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK