"Si elle n'avait pas été gratuite, je n'aurais pas pu suivre la formation en alternance"

Depuis le 1er janvier, les formations en alternance sont gratuites pour les chercheurs d'emploi à Bruxelles.
2 images
Depuis le 1er janvier, les formations en alternance sont gratuites pour les chercheurs d'emploi à Bruxelles. - © RTBF

Depuis le 1er janvier les formations en alternance sont gratuites. Fini de payer 300 à 800 euros d'inscription pour les demandeurs d'emploi à Bruxelles. Ils peuvent combiner théorie et pratique sans sortir un euro. Une enveloppe de 500 000 euros a été débloquée pour les 1500 candidats potentiels. Les cours se donnent dans un espace formation PME. Et la pratique dans une entreprise pendant environ 2 ans. C'est le principe de la formation en alternance.

Hanane Aouini est l'une des premières à avoir bénéficié de la gratuité de la formation en alternance. Cette jeune bruxelloise a choisi de devenir conseillère commercial en automobile. Et sans la gratuité, elle ne serait pas à l'accueil d'une concession à Meiser comme c'est le cas aujourd'hui. "Initialement, c'était 375 euros pour l'année. J'ai demandé pour faire un plan de payement. Mais comme je suis demandeuse d'emploi, on m'a dit que c'était gratuit. J'ai pas hésité."

Une bonne nouvelle pour les chercheurs d'emploi inscrits chez Actiris et qui veulent se former à l'un des 78 métiers en pénurie. Une bonne nouvelle pour les patrons également. Ils reçoivent une aide de 1750 euros pour l'encadrement et un subside de 15 900 euros pour celui qui engage. C'est ce qu'a fait Bahsid Rastegar, patron d'un garage-concession rue Saint-Guidon à Anderlecht. Il compte deux mécaniciens et quatre stagiaires et apprentis dans son entreprise anderlechtoise. "Si la formation est bien suivie et que la personne est bien choisie, la rentabilité est bien souvent très comparable à celle d'un ouvrier qualifié." 

Et le patron sait de quoi il parle. Voilà plusieurs années qu'il accueille des stagiaires qui suivent une formation en alternance. "J'ai plusieurs travailleurs aujourd'hui qui sont sous contrat et qui ont commencé avec une convention de stage en alternance. L'un d'entre est très jeune, 21 ans, et il devient déjà associé. Je lui ai proposé d'acheter des parts de la société." Selon les statistiques, 80% des chercheurs d'emploi trouvent du travail après une formation en alternance.

Le ministre bruxellois de l'Emploi et de la Formation professionnelle, à l'origine de cette mesure, encourage les patrons à se lancer dans l'encadrement d'un jeune. "Non seulement parce qu'ils forment peut-être un futur travailleur, commente Didier Gosuin. Mais aussi parce qu'il reçoit une prime de 15 900 euros s'il engage la personne formée." 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK