Sept avions sur 10 ont atterri selon une procédure "écologique" à Brussels Airport en 2016

Sept avions sur dix ont atterri selon la procédure "Continuous Descent Operations" (CDO) à Brussels Airport en 2016, annonce Belgocontrol (illustration).
Sept avions sur dix ont atterri selon la procédure "Continuous Descent Operations" (CDO) à Brussels Airport en 2016, annonce Belgocontrol (illustration). - © Flickr - Niels Sienaert

Sept avions sur dix ont atterri selon la procédure "Continuous Descent Operations" (CDO) à Brussels Airport en 2016, annonce Belgocontrol dans un communiqué vendredi. Cette marche à suivre, que le contrôleur du réseau aérien belge qualifie de "verte", vise à réduire les nuisances sonores, la consommation de kérosène et les émissions de gaz à effet de serre.

Belgocontrol obtient ce résultat grâce à un nouvel outil de mesure développé à partir de recommandations d'Eurocontrol.

Les CDO consistent en une descente continue, et non pas par paliers intermédiaires, avec une puissance moteur minimale.

Ce taux de 70% concerne les avions en phase d'approche finale, soit à partir de 6000 pieds d'altitude, soit 1829 mètres. "Si l'on débute la mesure CDO à un niveau de vol plus élevé (à 10 000 pieds, soit 3048 mètres d'altitude), plus de 50% des avions ont atterri de manière verte en 2016 à Bruxelles-National", précise Belgocontrol.

Selon les calculs théoriques réalisés par les aiguilleurs du ciel, les CDO représentent une économie de quelque 3000 tonnes de kérosène sur l'année 2016, soit une diminution des émissions de CO2 de l'ordre de 10 000 tonnes.

Johan Decuyper, le CEO de Belgocontrol, se félicité de ces résultats et annonce une poursuite des efforts dans ce sens. "Les procédures CDO sont en phase test aux aéroports régionaux de Liège et Charleroi et seront lancées en 2018 et 2019 à Anvers et Ostende."

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir