Schaerbeek: un projet de parking sous la place Lehon suscite la polémique

La place Lehon, à Schaerbeek.
La place Lehon, à Schaerbeek. - © irismonument.be

Une interpellation citoyenne contre ce parking de 260 places : mercredi soir, au conseil communal, des habitants sont venus manifester leur désaccord.

Le projet est porté par la commune dans ce quartier densément peuplé, tout proche de la maison communale. Il bénéficie d'un large soutien politique, puisque les conseillers communaux ont voté à l'unanimité voici un an et demi le lancement de l'appel d'offres.

Mais du côté de certains habitants, la pilule passe mal. Car, disent-ils, le projet sera coûteux pour la commune, et surtout pour les habitants qui devront payer un abonnement pour bénéficier d'une place souterraine.

Ils pointent aussi la durée du chantier de construction : deux ans de travaux, qui rendront inaccessibles la place Lehon. Une place qui est aujourd'hui le point de rencontre des habitants du quartier, surtout les jeunes.

Tout cela, ajoutent-ils, pour au final défigurer la place avec des trémies d'accès au parking et surtout attirer de nouvelles voitures dans ce quartier déjà saturé.

Des critiques que conteste l'échevin schaerbeekois de la Mobilité. Ce parking, dit en effet Denis Grimberghs, sera d'abord pour les habitants qui bénéficieront d'ailleurs de tarifs avantageux, et non pour des touristes ou des visiteurs qui viendraient densifier encore un peu plus la circulation. "L’essentiel de ce parking va en fait servir à compenser les places supprimées en surface. Car on va refaire la place Colignon, les abords de l’avenue Louis Bertrand et de l’église Saint-Servais… Tous ces réaménagements vont aboutir à des diminutions de places de parking en surface ; pour améliorer d’ailleurs le confort des riverains. La conséquence, c’est qu’il faut compenser ces places. D’autre part, c’est un quartier dans lequel il y a une saturation très importante. Une augmentation des places de parking en sous-terrain est donc nécessaire."

La commune de Schaerbeek espère faire aboutir les négociations avec le futur opérateur privé du parking pour la fin de l'année. Avec une mise en exploitation autour de 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK