Schaerbeek: les habitants de l'immeuble incendié définitivement relogés

L'habitation incendiée rue Fernand Séverin, près de la gare de Schaerbeek.
L'habitation incendiée rue Fernand Séverin, près de la gare de Schaerbeek. - © Tous droits réservés

Le Foyer Schaerbeekois qui gère l’immeuble touché par l’incendie le 17 janvier dernier annonce qu’il va reloger définitivement tous les locataires de l’immeuble. "L’enquête du parquet est toujours en cours, l’immeuble reste fermé et les résultats de l’enquête s’avèrent plus tardifs que prévus, explique Pascal Vertonghen, le directeur du Foyer. Les locataires ayant subi un choc psychologique ne souhaitent pas réintégrer leur logement dont la remise en état prendra de toute façon du temps. Enfin, notre plan de rénovation inclut l’immeuble rue Séverin pour lequel le début des travaux est prévu début 2018 et il semble donc pertinent d’accélérer cette rénovation qui de toute façon aurait entraîné un déménagement dans un an." Le Foyer Schaerbeekois s’engage à accompagner les locataires et à les aider à déménager, certains d’entre eux ont d’ailleurs déjà visité des appartements.

Des habitants en colère

L’émoi provoqué par l’incendie et la mort d’une jeune maman reste grand dans le quartier. Les occupants de l’immeuble incendié mais aussi des autres immeubles de la rue qui appartiennent au Foyer estiment que leur logement étaient délaissés depuis longtemps : "C’est vraiment une ruine pour tout ce qui est norme d’incendie, explique un voisin de l’immeuble incendié. L’électricité ou le gaz, c’est vraiment un désastre !"

"Mes parents habitaient au deuxième étage de l’immeuble incendié, poursuit un jeune-homme. Je confirme tout ce que Monsieur vient de dire ! Il n’y a pas d’escaliers de secours, il n’y a pas d’extincteurs dans les escaliers. Il y a aussi beaucoup de problèmes en ce qui concerne l’électricité, il y a beaucoup de fils dénudés comme ça… c’est vraiment un vieux bâtiment!"

"Il y a un laisser-aller complet, conclut cet autre habitant d’un des immeubles de la rue, on est laissé à l’abandon ! On paie le loyer pour rien du tout ! Il n’y a aucun confort, je vous invite à regarder les cages d’escalier, vous allez y voir les tuyaux de gaz apparents."

L'enquête du parquet devra déterminer l'origine exacte du sinistre. Le directeur-gérant du Foyer garantit, pour sa part, la sécurité des installations électriques de ses logements.

La solidarité s’organise

La mort de la jeune maman a ému beaucoup de monde dans le quartier, deux de ses enfants sont toujours hospitalisés dans un état grave, mais visiblement leur vie ne serait plus en danger. Ils ne sortiront toutefois pas de l’hôpital avant un bon mois. En attendant, la solidarité s'organise pour Janna et Jannov. Des parents d’élèves qui fréquentent les mêmes écoles qu’eux ainsi que des professeurs et des voisins ont créé un comité de soutien pour recueillir des dons et leur venir en aide. "Janna et Jannov sont toujours dans un état critique à l’hôpital à l’heure qu’il est, explique Axel Wagnère, membre du comité. On sait que la famille va avoir besoin d’aide matérielle et financière dans les semaines et les mois à venir. Nous avons donc créé un site internet pour fédérer toutes les initiatives de solidarité."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK