Samusocial: une "photo de famille" du conseil communal de Bruxelles fort peu fraternelle

Vu les tensions, l'ambiance ne risque pas d'être très "détendue" ce lundi soir lors du conseil communal... (image d'archive)
Vu les tensions, l'ambiance ne risque pas d'être très "détendue" ce lundi soir lors du conseil communal... (image d'archive) - © RTBF

On le sait, l’affaire du Samusocial a entrainé plusieurs démissions au sein de la majorité à la ville de Bruxelles. Notamment celle du bourgmestre Yvan Mayeur (PS) et de la présidente du CPAS Pascale Peraita.

Ce lundi soir, se tiendra le premier conseil communal depuis la révélation de cette affaire. Un conseil où l'ambiance ne promet pas vraiment d'être à la tendresse.

Le conseil communal de la ville pourrait ressembler ce soir au réveillon d'une famille tiraillée : sourires de circonstances mais coups de pieds sous la table.

L'ordre du jour sera assez classique : pas encore de prestations de serments même si quatre personnes s'apprêtent à changer de strapontin (bourgmestre, échevins et président de CPAS), après l'affaire du Samu social. Non, c'est plutôt l'atmosphère qui sera insolite, vu les absents.

Sur le siège de bourgmestre, on retrouve plus d'Yvan Mayeur. Plus de Pascale Peraita, ex-présidente du CPAS. Une échevine de moins au collège puisque le sp.a a claqué la porte.

Et puis, il y a ceux qui seront là mais qui souriront jaune. La cdH Joëlle Milquet siège à deux pas des conseillers DéFI alors que ce dernier a demandé son retrait parce qu'inculpée.

Chez Écolo, le climat est glacial pour de toutes autres raisons : avec Marie Nagy écartée dans son parti par ses ex-colistiers et voisins de tabouret.

Sur les bancs du MR, Jacques Oberwoits doit digérer d'avoir été pointé du doigt pour un cumul de rémunérations.

Derrière la photo de famille, une ambiance bien peu fraternelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK