Fusillade de la rue du Dries: Salah Abdeslam veut assister à son procès

Le 15 mars 2016, une fusillade éclate entre les policiers et les terroristes à la rue du Dries, à Forest.
Le 15 mars 2016, une fusillade éclate entre les policiers et les terroristes à la rue du Dries, à Forest. - © BRUNO FAHY - BELGA

Un procès très attendu a démarré ce mardi au tribunal correctionnel de Bruxelles, le premier pour Salah Abdeslam. Le seul survivant des attentats de Paris est jugé (avec Sofiane Ayari) pour avoir tiré sur des policiers à Bruxelles. Le parquet fédéral a indiqué ce mardi que Salah Abdeslam, actuellement détenu en France, voulait assister à son procès.

Par ailleurs, l'un des collaborateurs de Sven Mary, ancien avocat belge de Salah Abdeslam, a fait savoir au tribunal que Me Mary était sans instruction de l'intéressé. Selon certaines sources proches du dossier, Salah Abdeslam aurait en effet été auditionné et aurait fait part de sa volonté d'être présent à son procès à Bruxelles, relatif à la fusillade rue du Dries à Forest, mais sans avocat. Néanmoins, sa famille aurait contacté à nouveau le cabinet de Me Sven Mary pour le défendre.

Partie civile

Les autorités françaises devront donc se prononcer sur cette demande de Salah Abdeslam et le transférer, en cas d'acceptation, vers la Belgique en décembre prochain. Le procès a en effet été fixé, mardi après-midi, devant la 90e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles, pour plusieurs audiences entre le 18 et le 22 décembre prochains.

Par ailleurs, plusieurs policiers des Unités Spéciales françaises se sont constitués partie civile dans ce procès. D'autres policiers qui, comme eux, avaient participé à l'assaut rue du Dries à Forest, ont fait savoir par l'entremise d'un avocat qu'ils souhaitaient également se constituer partie civile. Mais ceux-ci souhaitent garder l'anonymat compte tenu de la dangerosité de leurs missions. Le tribunal a déclaré que cette demande ne pouvait être rencontrée.

Que s'est-il passé rue du Dries?

Le 15 mars 2016, une petite semaine avant le double attentat à Bruxelles, au 60 de la rue du Dries à Forest, les enquêteurs mènent une perquisition à la recherche de Salah Abdeslam. Ils pensent trouver une ancienne planque des terroristes. Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'ils s'y cachent encore.

Une fusillade éclate en début d'après-midi. Un complice de Salah Abdeslam, Mohamed Belkaid, un Algérien de 36 ans perdra la vie. Abdeslam, lui, parvient à s'enfuir avec un autre complice, Sofiane Ayari. Tous deux seront arrêtés quelques jours plus tard à Molenbeek. Ils sont poursuivis pour tentative de meurtre dans un contexte terroriste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK