Rodéos urbains : la police de Bruxelles-Ouest va saisir les voitures des chauffards

En réaction aux rassemblements de véhicules ces dernières semaines pour des rodéos urbains, le Collège de police de la zone Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Jette, Ganshoren, et Berchem-Sainte-Agathe) a décidé de mettre en œuvre au 1er juillet une procédure de saisie administrative des véhicules mettant en danger la vie ou l’intégrité physique des personnes, a annoncé jeudi le cabinet de la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Catherine Moureaux, présidente de la zone de police Bruxelles-Ouest.

Le policier intervenant pourra requérir une saisie administrative des véhicules des chauffards qui adoptent une conduite dangereuse pour les autres usagers de la route.

"Une procédure souple et rapide"

Le bourgmestre de la commune concernée fera un arrêté à l’attention du chef de corps de la zone. La procédure repose sur l’article 30 de la Loi sur la fonction de police.

Le véhicule sera saisi pour une durée de 4 jours ouvrables. Le policier intervenant rédigera à la suite de l’intervention un procès-verbal à destination du parquet.

Le conducteur pourra par ailleurs également faire l’objet d’un retrait immédiat du permis de conduire ordonné par le procureur du roi.

La bourgmestre Catherine Moureaux remarque que cette procédure de saisie administrative pourra être utilisée dans les 5 communes de la zone de Bruxelles-Ouest : "Cette procédure souple et rapide va permettre à nos agents d’être réactifs et de mettre hors d’état de nuire les véhicules utilisés par des chauffeurs inciviques. Ceci devrait, nous l’espérons, dissuader les conducteurs agressifs et dangereux".

La commune de Schaerbeek, dans la zone de Bruxelles-Nord, a mis en œuvre cette même procédure fin 2019 pour lutter contre les chauffards.

 

Rodéos urbains à Bruxelles: JT 05/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK