Recrudescence de viols à Saint-Josse? Surtout dans la sphère privée

Un des trois viols qui ont eu lieu à Saint-Josse en novembre a eu lieu sur la voie publique
Un des trois viols qui ont eu lieu à Saint-Josse en novembre a eu lieu sur la voie publique - © Smiley.toerist

La rumeur courrait, elle est vérifiée. Oui, il y a eu davantage de viols sur le mois de novembre à Saint-Josse-ten-Noode. La Police de la zone Bruxelles Nord en compte trois alors que d'habitude il n’y a en a qu’un tous les deux ou trois mois. Mais Audrey Dereymaeker, porte-parole de la zone Bruxelles-Nord rassure, ce n'est pas pour autant qu'il faut  avoir peur de marcher seule dans la rue. Deux des trois viols ont eu lieu dans la sphère privée.

"C'est un pic exceptionnel. Par ailleurs, après analyse des procès-verbaux, il s’agit de trois types de faits et modus operandi tout à fait différents, explique Audrey Dereymaeker. Deux d'entre eux ont eu lieu dans la sphère privée ou professionnelle. Un seul sur la voie publique. C'est extrêmement rare même si c'est de trop."

La police dit rester présente pour éviter que de tels faits se produisent. "Nous faisons en sorte que l'assistance aux victimes soit la meilleure possible. L'idée est que les victimes viennent s'adresser à la police pour que nous puissions agir au mieux au niveau de la procédure judiciaire."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK