L'inauguration du métro nord ? "Ça sent fort le RER", lance Ecolo

D'abord annoncé pour 2022, puis 2025, cette nouvelle ligne qui doit relier le nord au sud de Bruxelles ne sera prête qu'en 2028.
D'abord annoncé pour 2022, puis 2025, cette nouvelle ligne qui doit relier le nord au sud de Bruxelles ne sera prête qu'en 2028. - © MARTHE DELEERSNYDER - BELGA

D'abord annoncé pour 2022, puis 2025, cette nouvelle ligne qui doit relier le nord au sud de Bruxelles ne sera prête qu'en 2028. L'annonce avait été faite il y a plusieurs mois par le maitre d'ouvrage Beliris, qui était justement convoqué ce lundi par le parlement bruxellois pour s'expliquer sur ces retards avant même le premier coup de pelle.

Des permis introduits avec sept mois de retard ; trois ans plutôt que deux pour les obtenir ; un an de chantier supplémentaire ; six mois en plus pour laisser la STIB automatiser les métros… Voilà les principales raisons du nouveau délai avancé par le directeur de Beliris, Cédric Bossut. "Voilà ce qui nous a permis d’annoncer qu’il y avait non pas un retard, mais un report de la date d’ouverture à 2028."

"Le retard impose de rechercher une faute"

Pour l'opposition, Beliris joue sur les mots. "On cache un retard derrière un report, lance Vincent Dewolf, chef de groupe MR. Notez-le (on le comprendra dans quelques années) : en 2028, il n’y aura toujours pas d’inauguration ! On aura encore trois ans de retard vraisemblablement (…) Le retard est une responsabilité claire du gouvernement bruxellois aujourd’hui. Ils ont maintenant le devoir d’organiser des groupes de travail ; et mettre une ligne du temps et noter, pour chaque réunion, lorsqu’il y a du retard. Et ce, pour essayer de resserrer les délais à chaque fois. Ce qu’ils n’ont pas fait."

Toujours dans l'opposition, Écolo n'est pas plus tendre. Comme le MR, les Verts épinglent un terme dans le discours de Beliris : le nouveau calendrier est "volontariste". Traduisez : 2028, rien n'est moins sûr, c'est un délai pour les plus optimistes. "Cela fait plusieurs années que le projet est "pour dans dix ans", ironise Céline Delforge, députée Écolo. Le problème, c’est que "dans dix ans", c’est toujours "dans dix ans" (rires), cela ne se rapproche pas. Tout cela sent quand même fort le RER… Ce serait dommageable pour la Région de s’embarquer là-dedans. Pour le moment, on utilise beaucoup de budget pour ce métro nord. Or, il y a plein d’autres projets qui pourraient être faits rapidement pour améliorer la mobilité, mais qui sont mis au frigo."

"Aucun calendrier futur"

Sur les bancs de la majorité, aussi, on s'inquiète du flou autour de l'agenda. "Est-ce-que la date de 2028 tient la route? s'interroge Julie de Groote (cdH). Très franchement, on n'a pas eu de réponse précise, on n'a reçu aucun calendrier futur. Cela nous laisse sur notre faim car au fond, c'est ce qui intéresse les Bruxellois. Ils ne veulent pas à nouveau un chat dans un sac."

Les parlementaires bruxellois avaient souhaité auditionner le ministre de la Mobilité, mais Pascal Smet (sp.a) a décliné l'invitation. Ce qu'ont déploré plusieurs élus.

Mathieu Strale (ULB) au micro de Geoffroy Fabré sur Bruxelles Matin en novembre dernier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK