Près de 50 employés de Caméléon en deviennent actionnaires

La chaîne de magasins Caméléon, qui avait été déclarée en faillite à la fin de l'année dernière, a pu prendre un nouveau départ il y a quelques mois grâce à une augmentation de capital venant du personnel.

Quarante-six employés sont d'ailleurs devenus officiellement actionnaires de l'entreprise, signale cette dernière mercredi. D'après elle, ce modèle de personnel-actionnaire est une première en Belgique.

Famous Clothes, la société à l'origine de Caméléon, avait été déclarée en faillite en novembre dernier. Les magasins outlet de Genval et de Woluwe-Saint-Lambert employaient encore 110 personnes à l'époque.

Parmi eux, 46 ont désormais rejoint le capital de la société, ce qui représente une participation conjointe de 7%. Le reste des actions est détenu par la direction de Cameleon. Les membres du personnel reçoivent également 24% des droits de vote, ce qui leur permet d'avoir leur mot à dire sur la politique future de l'entreprise.

"Il est remarquable que tous ceux qui le souhaitaient, par exemple aussi les collaborateurs à la caisse, aient pu participer à l'augmentation de capital", relève l'un des initiateurs, Thibaut Dehem. Au total, le personnel a investi 23.000 euros dans l'entreprise. Deux représentants du personnel ont en outre un siège au conseil d'administration, qui se compose de cinq membres.

L'opération a duré environ neuf mois car elle devait inclure un règlement fiscal. L'augmentation de capital a été officiellement conclue le 14 octobre.

Une nouveau départ

La chaîne de magasins prend maintenant un nouveau départ : les deux succursales de Genval et de Woluwe-Saint-Lambert continueront d'exister et un nouveau concept de magasin est ajouté à Woluwe sous le nom de "Rengo". Il s'agit notamment de la vente de meubles vintage, de décoration, de livres, de plantes et d'un restaurant: Hanoi Station.

"Neuf mois après sa reprise par le personnel et la nouvelle direction, Cameleon jouit d'une situation financière saine", affirme l'entreprise, qui emploie aujourd'hui environ 80 personnes, dont une soixantaine provient de l'ancienne structure.

À l'avenir, la société souhaite se concentrer encore davantage sur l'économie écologique, locale et circulaire, et le site de Woluwe servira de base pour tester de nouveaux segments ou organiser des événements.

Reportage JT 26/12/2020:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK