Plan Hiver: à Bruxelles, le "Chauffoir" a doublé sa fréquentation en 2016

La bonne humeur et la convivialité sont les maître-mots de l'accueil au Chauffoir
La bonne humeur et la convivialité sont les maître-mots de l'accueil au Chauffoir - © Jesus Remedios Oliva

Comme chaque année, quand le thermomètre prend des allures printanières, l'aide apportée aux plus démunis est réduite. Et le plan hiver du Fédéral n’échappe pas à la règle : il s'est terminé le 31 mars. La Région Bruxelloise, elle, prolonge jusqu'à la fin avril avec 1000 places de nuit, contre 300 le reste de l'année.

Cette année, une autre structure a vu sa fréquentation exploser. Il s'agit du "Chauffoir", un lieu qui accueille et sert gratuitement pain et café aux plus démunis.

Claire Dupont le prend avec le sourire. Pourtant, le dossier comptable et administratif du "Chauffoir" a bien gonflé par rapport à l'an dernier, et pour cause : sa fréquentation a tout simplement explosé. "En 2014-2015, on avait 29 personnes par jour. En 2015-2016, on en est à 61. Soit plus du double !"

La petite structure a même connu un pic avec 105 "visiteurs" reçus en une journée. "On a décidé de les appeler des visiteurs parce qu’on trouvait que c’était un terme plus sympathique."

Les raisons de cette augmentation subite ? "En soi, cela ne m’a pas beaucoup surpris dans le sens où ça commence à être connu. On n’a pas eu un hiver très froid, mais le bouche à oreille fonctionne énormément. D’année en année, les gens viennent et puis, en plus, ils disent à leurs copains ‘là au moins, on trouve un bon accueil’."

Les dépenses du "Chauffoir" ont elles aussi explosé : plus de 10 000 euros en café, soupe ou pain. La Croix-Rouge de Schaerbeek dit pouvoir faire face aux dépenses grâce à ses propres activités de l'année, mais elle espère pouvoir compter l'an prochain sur un coordinateur mis à disposition par la Région et des locaux plus grands de la part du CPAS.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK