Panne de courant dans le centre de Bruxelles: les commerces impactés

La panne de courant a touché les commerces du centre.
La panne de courant a touché les commerces du centre. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Une coupure d'électricité a affecté vers 12h45 une large partie du centre-ville de Bruxelles autour de la rue Neuve et de la place de la Monnaie, a indiqué Iris Fostiez, porte-parole de Sibelga. En 20 minutes, le courant a été rétabli dans la majorité des cabines touchées par la panne.

Le problème est parti d'un poste de fourniture d'Elia. Il a été remis en route après 20 minutes. "C'est un système de protection qui a été activé, mais la cause n'est pas encore connue", explique Marleen Vanhecke, porte-parole d'Elia. "Cela pourrait venir d'un problème dans le transformateur ou dans un câble. Nos équipes sont sur place pour voir ce qui s'est passé." Elle souligne qu'il n'y a pas eu de feu ou d'explosion.  

Réaction en chaîne

"C'est un peu une réaction en chaîne. Si Elia n'est plus en mesure de nous approvisionner en électricité, nous ne sommes plus en mesure d'approvisionner nos clients", commente Iris Fostiez. "Cet incident a touché environ une centaine de cabines et on a pu en rétablir un peu plus de 90 dans les 20 minutes." A 14h20, il restait encore huit cabines sans courant, pour lesquelles les techniciens se rendaient directement sur place pour les faire redémarrer.

"On préfère vérifier les systèmes sur certaines cabines avant de les remettre en service", poursuit Iris Fostiez. "Pour les huit dernières cabines, on suspecte un problème qui pourrait remonter. On préfère donc être prudent et tout vérifier avant de les remettre en service."  

Commerces touchés

Cette coupure d'électricité a perturbé le fonctionnement des magasins du centre. La panne s’est produite dans le centre-ville. Donc les clients, les commerces, les hôtels… tout a été privé d’électricité ", indique encore Iris Fostiez. Avec l'impact qu'on imagine sur les achats et les paiements. Deux heures après le début de la panne, certains commercent étaient toujours paralysés. 

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK