Opération spéciale de l'AFSCA dans les commerces ixellois

Les boucheries sont particulièrement inspectées car elles présentent plus de risque pour la sécurité alimentaire.
Les boucheries sont particulièrement inspectées car elles présentent plus de risque pour la sécurité alimentaire. - © MAXIME ANCIAUX - BELGA

L'agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire se focalise cette semaine pour une opération spéciale sur la commune d’Ixelles.

Les agents bruxellois de l'AFSCA mènent des contrôles approfondis dans des restaurants, des boucheries, des boulangeries, mais aussi des commerces de détail, des crèches ou encore des cantines scolaires afin de sensibiliser au respect des normes très strictes en matière d'hygiène, de traçabilité ou d'étiquetage. Et bien que l'action fut annoncée à ces opérateurs ixellois, tout le monde n'est pas en règle.

Dans une épicerie de produits exotiques, comme ailleurs, Guillaume Boucher, contrôleur pour l’AFSCA, constate d'ailleurs de nombreuses infractions : "il y a des produits qui ne sont pas emballés, d'autres sont conservés à même le sol." Mais la principale infraction se trouve dans les stocks où se trouvent des déjections de rongeur due à des denrées non protégées.

Le patron de cette épicerie s'en sortira avec une amende administrative mais sera recontrôlé le mois prochain et dans 6 mois. En une semaine, 20 contrôleurs de l'AFSCA inspecteront 350 commerces ixellois.

Pour notre contrôleur, "il y a des activités qui présentent plus de risques que d’autres comme les boucheries et les poissonneries où on manipule des denrées qui doivent être à une température plus basse qu’un fromage en tranche par exemple."

Les fréquences de contrôle varient donc selon le type de commerce de deux à quatre ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK