Nouvelles ministres bruxelloises: "ça y est !" pour Zakia Khattabi

L'Ecolo Zakia Khattabi retrouve un poste en vue après ses échecs pour accéder à la Cour constitutionnelle
L'Ecolo Zakia Khattabi retrouve un poste en vue après ses échecs pour accéder à la Cour constitutionnelle - © THIERRY ROGE - BELGA

Dans les rangs d’Ecolo, c’est une Ixelloise qui va entrer dans l’équipe fédérale. Zakia Khattabi devient ministre de l’environnement et du climat.

Elle affirmait début septembre ne pas être candidate à un poste ministériel, avant de finalement rejoindre l’équipe De Croo. L’ancienne co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi affiche une forte personnalité qu’elle doit sans doute à ses origines sociales modestes dont elle s’est émancipée pour gravir les échelons.

Née de parents marocains, elle est passée par l’enseignement catholique avant d’obtenir une licence en travail social à l’ULB.

C’est en 2009 qu’elle est élue pour la première fois, au parlement bruxellois par le truchement duquel elle rejoint l’assemblée de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et le Sénat, où les médias la découvrent, active, en commission de la Justice. Elle y gagne ses galons, devenant cheffe de groupe, en 2012.

Avec Patrick Dupriez, elle reprend la présidence d’un parti Ecolo moribond en 2015, alors qu’elle n’a pas 40 ans. Le tandem conduira les écologistes à la vague verte d’octobre 2018, singulièrement en Région-Capitale, et notamment à Ixelles où Zakia Khattabi a été conseillère communale. Celui qui la lança en politique, Christos Doulkeridis, y devient bourgmestre. A la Ville de Bruxelles se met en place une coalition PS-Ecolo-DéFI annonciatrice de celle qui émergera à la Région.

Réélue avec près de 30.00 voix de préférence à la Chambre le 26 mai 2019, Zakia Khattabi participe aux négociations pour la formation du gouvernement bruxellois.

Ces derniers mois, son nom est revenu régulièrement suite à une opposition avec le MR. Les libéraux ne soutenant pas la candidature de Zakia Khattabi au poste de juge à la Cour constitutionnelle. Mi-mai 2020, le Sénat la rejette définitivement, au terme d’une saga qui aura duré plusieurs mois. Zakia Khatabbi prend acte de cette décision et réitère son engagement politique au parlement. Aujourd’hui, elle devient donc ministre à l’âge de 44 ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK