Neder-Over-Hembeek : inauguration de 99 nouveaux logements

Un ensemble qui compte 99 nouveaux logements pour lesquels le soucis de mixité sociale était un des objectifs principaux.
Un ensemble qui compte 99 nouveaux logements pour lesquels le soucis de mixité sociale était un des objectifs principaux. - © Tous droits réservés

Le chiffre est important, pas moins de 99 nouveaux logements ont été inaugurés lundi à Neder-Over-Hembeek. La majeure partie de ces logements sont destinés à la location mais un tiers va pouvoir être acquis par des ménages à revenus modestes. Le Bourgmestre de la ville de Bruxelles, Philippe Close, met également en avant les soucis de mixité sociale développé à travers cette réalisation :

"Il y a à la fois des logements acquisitifs et des logements sociaux, ce qui devrait reconstituer une vraie mixité de population. L’accès à la propriété et l’accès au logement. Les logements  publics sont à loyers modérés et s’adressent aux plus faibles revenus. Et pour les logements acquisitifs, des prêts à taux zéro seront octroyés, ce qui va permettre l’accès à la propriété pour des gens qui jusqu’ici ne pouvaient l’envisager. Tout cela va dans le sens de la mixité inclusive que l’on veut développer à Bruxelles."

 

Pleinement citoyens

L’acquisition d’un logement pour des familles à revenus modestes via les nouveaux projets du marché privé est quasiment impossible dans la capitale aujourd’hui, insiste le Bourgmestre de Bruxelles et de souligner l’importance des actions du fonds du logement en association avec la Ville de Bruxelles :

"C’est la possibilité d’offrir une chance à tous de se sentir pleinement citoyens dans Bruxelles ".

Intégration des personnes handicapées

Parmi les 99 nouveaux logements, 15 sont destinés à l’hébergement de personnes handicapées mentales vieillissantes. Un projet développé en partenariat avec l’asbl le "Huitième jour", sa présidente, Clémentine Buggenhout, explique l’intérêt de mélanger ce type de projet à d’autres projets de logements :

"Nous essayons toujours de nous mêler à la population dans un souci d’intégration de la personne handicapée au sein des habitations. Ici les personnes pourront vivre dans des appartements individualisés dans un souci de développer leur autonomie".

Se fondre dans la population

Les logements intégrés seront au nombre de 15 car dans les grosses structures il est difficile d’arriver à fondre les personnes handicapées avec le reste de la population, précise Clémentine Buggenhout et sans cela, "l’intégration n’existe pas!"

Enfin, une douzaine de logements seront également réservés à un projet intergénérationnel en partenariat avec l’asbl Habitat et rénovation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK