Natagora vous invite à recenser les espèces de batraciens et de reptiles dans vos jardins

Tétards, tritons, grenouilles, crapauds, lézards ou serpents sont présents en région bruxelloise. A la demande de Bruxelles-Environnement, l'association Natagora a entrepris de dresser un atlas des espèces de batraciens et de reptiles disséminés sur le territoire. A cette fin, l'asbl fait appel au public, invité à répertorier les espèces présentes dans les jardins privés, les espaces verts en intérieur d'ilôt, inaccessibles aux bénévoles de l'association et aux scientifiques de Bruxelles-Environnement.

Une mare dans un jardin ucclois

Nous nous sommes rendus ce samedi chez Annick Vastrade à Uccle. Sa maison se situe à quelques encablures du plateau Avijl, un vaste espace vert semi-sauvage de la commune. Annick Vastrade dispose d'un vaste et splendide jardin qu'elle a aménagé de manière à y favoriser le développement de la biodiversité. Nous y retrouvons Alain Paquet, de Natagora, spécialiste de l'herpétologie, la science qui étudie les batraciens et les reptiles.

Dans le fond du jardin, Annick Vastrade a créé une mare où s'ébrouent quelques poissons (à éviter si vous souhaitez voir se développer des grenouilles...). Au bord de la pièce d'eau, Alain paquet repère rapidement plusieurs tétards. "Ce sont des tétards de grenouilles rousses. Les grenouilles vertes n'ont pas encore effectué leur cycle complet de ponte. Les grenouilles vertes sont plus tardives. D'ailleurs, dans l'appel que nous lançons aux Bruxellois, c'est justement de recenser les grenouilles vertes qui vont commencer à chanter à la mi-mai, en juin et en juillet."

Annick Vastrade a aménagé son jardin selon les conseils de Natagora. Certains endroits ne sont pas fauchés, de manière à laisser des zones de friche où les batraciens peuvent se cacher ou aller se nourrir. Cette Uccloise est particulièrement attentive au maintien de zones sauvages dans l'environnement urbain de Bruxelles. "C'est le résultat de ma passion pour la nature, surtout à Bruxelles où l'urbanisation est galopante et où c'est vraiment important de garder des coins où la nature peut s'exprimer un peu plus librement."

Si vous souhaitez participer à la confection de l'atlas des batraciens et des reptiles, vous pouvez poster vos observations (textes, photos, vidéos ou enregistrements sonores) sur le site d'Herpetobru.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK