Mybike.brussels pour lutter contre le vol de vélos dans la capitale

Un nouveau dispositif pour lutter contre le vol et le recel des vélos dans la capitale.
Un nouveau dispositif pour lutter contre le vol et le recel des vélos dans la capitale. - © Jonas Hamers - ImageGlobe

Depuis plusieurs années, les vols de vélos sont en hausse dans la capitale. Pour tenter d'y remédier, la Région Bruxelloise lance mybike.brussels, une nouvelle plateforme qui permet d’enregistrer son vélo et de l’identifier ensuite via un nouveau sticker à poser sur les deux-roues. Le site internet et les stickers ont été conçus en collaboration avec les associations cyclistes et les zones de police. 

Mybike.brussels doit remplacer la gravure de vélo, technique devenue aujourd'hui obsolète, explique le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet. Après l'enregistrement en ligne, un numéro est attribué au vélo. Ce numéro peut être collé sur le cadre de la bicyclette avec un autocollant antivol. "Si le vélo est volé, il peut facilement être signalé, explique Pascal Smet. Celui qui veut acheter un vélo peut se rendre compte s'il s'agit d'un bien volé grâce à l'autocollant."

Contre le vol et le recel

L'autocollant avec un numéro unique et un code QR doit permettre à la police de reconnaître un vélo. "En scannant le code, on vérifie si un vélo a été trouvé volé et le propriétaire peut être contacté", indique encore le ministre de la mobilité. Pour la Région bruxelloise, cette innovation permettra pour la première fois de revendre un vélo de manière transparente et légale. Jusqu’à présent, c’était le numéro de registre national qui était gravé sur le vélo.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK