Mouvement de grogne chez Toyota-Evere

Le siège bruxellois de Toyota, à Evere.
Le siège bruxellois de Toyota, à Evere. - © Google Maps

Les syndicats mèneront une action ce vendredi au siège européen du constructeur japonais.

En cause: l'annonce d'un quatrième licenciement visant les délégués syndicaux.

En mai dernier, trois délégués avaient été remerciés et ce, malgré la protection théorique de leur statut.

Selon le syndicat chrétien des employés (LBC), tous les représentants syndicaux font l'objet d'intimidation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK