Molenbeek a commémoré les attentats de Bruxelles à la stèle de Loubna Lafquiri

Le Collège de Molenbeek-Saint-Jean a commémoré, lundi matin, le cinquième anniversaire des attentats de l’aéroport de Zaventem et de la station de métro Maelbeek devant la stèle Loubna Lafquiri, située à l’angle du boulevard Machtens et de l’avenue De Roovere. Des fleurs ont été déposées à 10h00 au pied de la stèle. Des enfants des écoles communales, mobilisées à travers l’initiative "Tambours pour la Paix", ont par la suite récité des poèmes et ont entonné des chants dans le parc Marie-José situé à proximité.

 

Loubna Lafquiri est une jeune mère de famille molenbeekoise qui perdit la vie à 34 ans lors de l’attentat à la station Maelbeek, le matin du 22 mars 2016. Sa mère, ses 3 enfants et son mari Mohamed El Bachiri, auteur du livre "Un jihad de l’amour", étaient présents. Loubna Lafquiri était professeure de gymnastique à l’école Al-Ghazali.

"Le directeur de son école a dit d’elle qu’elle avait le don d’apaiser les conflits, de réconcilier les gens", a souligné la bourgmestre Catherine Moureaux dans son discours. "Loubna Lafquiri, par son sourire solaire et lumineux, nous laisse en héritage un cadeau précieux, celui de toujours veiller à défendre les valeurs de tolérance et d’ouverture aux autres".

Une jeunesse durement touchée

Elle a ensuite parlé de la jeune génération de sa commune :

"Je salue les jeunes Molenbeekois qui continuent souvent, bien malgré eux, de porter les stigmates des événements qui se sont passés il y a 5 ans et dont notre commune a eu à pâtir comme aucune autre. Notre jeunesse molenbeekoise a été durement touchée mais tient, dans sa grande majorité, à rester lucide et entreprenante malgré les grandes difficultés auxquelles elle est confrontée".

Devoir de mémoire

La commune s’est dite heureuse d’avoir pu accomplir son devoir de mémoire cette année, contrairement à l’an dernier en raison du confinement. Elle a dès lors dévoilé la stèle de mars 2018 refaite à l’identique après un malencontreux accident de chantier en septembre 2019. Dès 8h30, les membres du Collège avaient honoré la mémoire des victimes des attentats de Bruxelles, sur la place communale, devant la "Flamme de l’Espoir", une sculpture que l’artiste molenbeekois Moustapha Zoufri.

Attentats de Bruxelles: JT 16/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK