Moins d'accidents de tram à Bruxelles en 2018

Parmi les éléments qui expliquent cette baisse, il y a la mise en place d'une signalisation spécifique.
Parmi les éléments qui expliquent cette baisse, il y a la mise en place d'une signalisation spécifique. - © BRUNO FAHY - BELGA

Il y eu moins d’accidents impliquant des trams l’année dernière. C’est ce qui ressort du dernier bilan chiffré de la STIB. En 2018, par rapport à l’année d’avant, le nombre d’accidents impliquant un tram et un cycliste a baissé de 11%. Il y a eu 15 accidents impliquant un tram de la Stib et un cycliste en 2018 contre 17 en 2017. Même tendance pour les accidents qui concernent des trams avec les piétons qui, eux, sont en baisse de 13% : 39 accidents en 2018 contre 45 en 2017. 

Un bilan d’autant plus encourageant que le réseau de la STIB s'étend et que la fréquentation augmente avec 165,5 millions de voyage en 2018, contre 150,8 millions en 2017. Autre source de satisfaction pour la STIB, il n’y a pas eu d’accident mortel en 2018.

Une multitude de facteurs

Pour Françoise Ledune, la porte-parole de la STIB, la baisse de ces accidents s’explique par un ensemble d’éléments. " D’abord, en interne, on a développé beaucoup de formations à la conduite défensive. Ensuite, il y a aussi les campagnes de prévention qui sont mises en place et qui font que les gens, de plus en plus, se rendent compte qu’un tram, ce n’est pas comme un véhicule sur pneus. Les distances de freinage sont plus longues et ils sont sans doute plus attentifs. Enfin, explique encore la porte-parole, on aménage aussi certains carrefours où on met en place des signaux lumineux ou avec un marquage au sol ou des chicanes pour obliger le piéton à se tourner vers le véhicule. "

Une période critique

La STIB en profite d’ailleurs pour relancer sa campagne annuelle pour sensibiliser les usagers. La période n'est pas choisie au hasard: avec la baisse de la luminosité et la chute des feuilles, les rails sont plus glissants et les risques accrus.

Le message de cette campagne permet de taper sur le clou : "Même si vous ne l'entendez pas, le tram est là. Soyez attentif, le tram a toujours priorité". Tous les usagers de la voie publique, qu'ils soient à pied, à vélo ou en trottinette, doivent rester vigilants aux abords des rails de tram. " Celui-ci a toujours la priorité, et sa distance de freinage est plus longue que celle d'un autre véhicule, ce qui le rend moins réactif face à un piéton distrait ", rappelle la STIB.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK