Mieux vaut ne jamais donner son code PIN, même à sa commune

La carte d'identité électronique exige souvent l'introduction d'un code PIN qui l'accompagne
La carte d'identité électronique exige souvent l'introduction d'un code PIN qui l'accompagne - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Introduire le code PIN de sa carte d’identité lors d’une démarche auprès de sa commune, rien de plus banal. Sauf qu’avec les mesures sanitaires, dans certaines communes, des employés vous demandent désormais de leur donner directement votre code. Et cela pour l’introduire eux-mêmes dans la machine. Une mesure qui part d’un bon sentiment. Mais qui entraînerait aussi quelques risques.

Câbles trop courts

Un homme, qui a souhaité rester anonyme, nous explique la situation qu’il a récemment vécue. Il y a quelques jours, cet homme se présente au guichet de sa commune en région bruxelloise pour un déménagement. "Pour effectuer cette démarche, il était nécessaire de donner sa carte d’identité et d’introduire son code PIN pour valider le changement d’adresse", raconte-t-il.

Mais au lieu de lui présenter le petit appareil pour taper son code, l’employée communale lui demande plutôt d’écrire ce code sur un bout de papier et de le lui donner. Elle va se charger elle-même de l’introduire, ce que notre témoin refuse.

"La fonctionnaire me dit : 'Il n’y a aucun souci, moi j’oublie les codes PIN dès que les ai encodés dans l’ordinateur'. Je lui redis que je suis mal à l’aise, parce que le code PIN est censé rester secret'. Elle me répond alors : 'On n’a pas le choix, parce que les câbles des lecteurs de carte sont beaucoup trop courts et donc on ne peut absolument pas vous laisser vous-même écrire votre code PIN'".

Un seul code PIN pour tout, y compris ses cartes bancaires

Faute d’autre solution proposée, notre témoin va donc finalement devoir accepter de donner son code. Et cela, il faudrait absolument tenter d’éviter selon Etienne Wéry, avocat spécialisé en données personnelles. "Donner son code PIN, c’est quelque part mettre en péril l’identifiant suprême que l’état met à disposition des citoyens. C’est un système mis au point par la Belgique, très sécurisé et qui est vu en modèle. Le mettre à mal en divulguant son PIN est donc plus que dommage".

Ce code PIN, il permet par exemple, d’introduire sa déclaration fiscale, de demander des documents officiels ou encore de contrôler des applications très sécurisées dont certaines permettent par exemple d’accéder à vos comptes bancaires.

"Sans oublier ce qui est peut-être le plus important", explique Etienne Wéry. "On remarque que dans beaucoup de cas, la grosse majorité sans doute, les personnes ont le même code PIN sur la carte d’identité et sur d’autres cartes, comme les cartes bancaires par exemple. Un seul code PIN pour tout".

Bref, donner ce code PIN, c’est risqué. Dans la commune de notre témoin, on nous confirme que cette pratique à certains guichets part sans doute d’un bon sentiment pour limiter les risques sanitaires. Mais on promet aussi de tenter d’améliorer les choses dans les jours qui viennent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK