Métro, vélo, boulot... la mobilité au coeur des chantiers bruxellois de Beliris

Beliris compte construire de nouvelles pistes cyclables un peu partout à Bruxelles.
Beliris compte construire de nouvelles pistes cyclables un peu partout à Bruxelles. - © rtbf

Extension du métro bruxellois, un RER-vélo ou encore un nouveau centre de compétences pour le secteur de la construction... Voilà quelques un des projets en cours ou qui vont être bientôt entamés par Beliris, cette collaboration entre fédéral et régional autour des grand chantiers bruxellois. C'est surtout la mobilité qui prend la plus grande part du gâteau: 250 millions d'euros, soit plus d'un tiers du budget.

1. Extension de la ligne 3 du métro

C'est le chantier phare du moment pour Beliris. L'organisme y consacre 50 millions d'euros par an jusqu'à la fin des travaux prévus en 2028, soit 500 millions au total. La ligne va relier Bruxelles Nord à Bordet. Mais il faudra résoudre le problème de la station Riga à Schaerbeek. Suite à une mobilisation citoyenne pour conserver ce square, la région a décidé de créer une zone de protection. Deux scénarios ont été retenus mais le choix définitif n'a pas encore été fait.

Pour la partie sud de la ligne vers Uccle et Forest par contre, il faudra encore attendre. Les études d'opportunité et de faisabilité vont bientôt commencer pour déterminer l'itinéraire.

2. Davantage de place pour les vélos... sauf peut-être sur la Place royale

Sur le site de l'UCL, dix-huit millions vont être consacrés à une nouvelle connexion conviviale entre le nouvel hôpital, la station Alma et les quartiers qui jouxtent les cliniques Saint-Luc. Beliris compte aussi investir dans un RER cyclable à hauteur de neuf millions d'euros. Le but est de relier les pistes cyclables existantes entre elles, d'aménager de nouveaux itinéraires. L'opérateur compte utiliser les talus des chemin de fer. Beliris veut également rendre l'accès à Bruxelles depuis la Flandre accessible aux deux roues. Les discussions sont en cours avec la Région flamande.

Reste la question d'une piste cyclable sur la Place royale qui va être réaménagée. Les trottoirs vont être agrandis de 5 à 12 mètres de large, un éclairage va mettre en valeur des façades, le pavement va être refait tout en veillant à l'étanchéité pour empêcher les infiltrations d'eau dans le site archéologique du Palais du Coudenberg. Beliris compte réutiliser tous les pavés déjà présents et trois quarts des pierres bleues. Une préservation du patrimoine qui ne va pas naturellement de pair avec l'aménagement d'une piste cyclable pour des cyclistes très secoués aujourd'hui dans un schéma de circulation pas toujours clair.

3. Un nouveau pôle formation emploi pour les métiers de la construction

C'est Rue Masui à Schaerbeek qu'un centre de formation aux métiers de la construction devrait voir le jour. 15 millions d'euros sont prévus pour l'acquisition du site. Le but est d'identifier les besoins en formation des acteurs dans le domaine de la construction et de proposer aux travailleurs, chercheurs d’emploi, étudiants et enseignants des parcours de formation adaptés. Beliris y travaille avec Citydev et la confédération de la construction.

En vrac, dans les autres grands chantiers: celui du piétonnier sur les boulevards du centre et de la Porte de Ninove se poursuivent. La rénovation des infrastructures de Bozar suit son cours. Un montant de 3,5 millions est accordé pour la création d'une nouvelle salle de répétition pour l'Orchestre national de Belgique. En outre, les travaux pour un tunnel reliant les ateliers à la scène de la Monnaie ont débuté ce lundi. Ils vont permettre d'éviter l'usage de gros camions au centre-ville pour acheminer les décors. Bientôt, une réserve de costumes va suivre ainsi que la rénovation de la façade. 3,4 millions sont consacrés à ces projets d'ici 2019.

 

Archive : JT 12/08/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK