Manifestation nationale ce mardi: le point sur les perturbations en Wallonie

Plusieurs milliers de personnes issues des quatre coins de la Wallonie devraient rejoindre le cortège bruxellois ce mardi (illustration).
Plusieurs milliers de personnes issues des quatre coins de la Wallonie devraient rejoindre le cortège bruxellois ce mardi (illustration). - © Belga

Attention si vous prenez le bus régulièrement, la journée de ce mardi risque d'être compliquée : une manifestation nationale est organisée à Bruxelles, en front commun, contre les mesures prises par le gouvernement fédéral. Et cela aura des conséquences dans les transports en commun.

Les TEC ont déjà prévenu qu'il fallait s'attendre à pas mal de perturbations en matinée. Certains parcs à conteneurs seront aussi fermés demain pour les mêmes raisons.

Liège

Au niveau des écoles, certains profs du réseau libre et du réseau officiel risquent de manquer à l'appel ce mardi matin, mais des garderies seront bien sûr assurées. Dans les administrations, sachez par exemple que toutes les mairies de quartier à Liège resteront portes closes, excepté celle des Guillemins.

La distribution du courrier sera également perturbée. Les gardiens de prisons, qui en sont à leur cinquième semaine de grève, se rendront sans doute aussi en nombre à Bruxelles.

Enfin, beaucoup de grosses entreprises de la région liégeoise (FN, Arcelor Mittal, Prayon…) fonctionneront au ralenti. Safran Aéro Booster, l'ex-Techspace Aéro, sera même totalement à l'arrêt. Les 1500 travailleurs sont en effet en grève pour une durée de 24 heures.

Du côté de la SNCB, huit trains spéciaux ont été affrétés par la SNCB pour amener les manifestants à Bruxelles, dont deux au départ de la gare de Guillemins. Beaucoup de participants comptent également se rendre dans la capitale en car. À titre d'exemple, la CSC Liège/Huy/Waremme en a prévu 20, au départ de Huy, Villers-le-Bouillet et Liège.

Mons-Borinage

Une grosse délégation de manifestants est annoncée par la FGTB aux départs des gares de Mons et Saint-Ghislain. Direction : la capitale. Aucune action n’est a priori prévue sur le terrain "régional". L’objectif restant la manifestation à Bruxelles.

En Wallonie picarde, la FGTB attend environ 3000 personnes. Le plus gros départ se fera de la gare de Tournai.

Dans le détail, et à ce stade, on sait que dans le secteur du verre, bon nombre de manifestants partiront des industries situées dans le zoning de Ghlin-Baudour (40 à 50 personnes FGTB, 40-50 personnes chez NGK, 15 en provenance d’Erachem Comilog ou encore une petite trentaine issues de la manufacture Bridgestone). Chez Belref, l’usine serait même mise à l’arrêt, faute de personnel suffisant (sans confirmation toutefois).

Le secteur "chimie" devrait être fort perturbé. Des entreprises comme Kluber à Dottignies et Vandeputte à Mouscron seront impactées.

Une quinzaine d’ouvriers de la société de logement social "Toit et Moi" devraient également monter sur Bruxelles, ainsi que leurs collègues du Logis Saint-Ghislainois.

Enfin, les ETA (entreprise de travail adapté) devraient aussi voir une partie de leur personnel manifester, comme par exemple Alteria (où l’on s’attend à ce que 40-50 personnes ne viennent pas travailler).

À Charleroi, l'aéroport sera impacté

À l'aréoport de Charleroi, les agents de sûreté effectueront un arrêt de travail qui risque d'affecter les activités. Pour pallier cette situation, les comptoirs check-in seront ouverts dès 3 heures ce mardi. Le service Early Check-In sera quant à lui accessible aux passagers de 18h00 à 23h00 ce lundi. Il est dès lors recommandé  aux passagers d'enregistrer leurs bagages pour les vols du 24 mai, dès ce lundi soir pour les vols entre 06h30 et 08h30 ou mardi matin dès 03h00.

Namur et Brabant wallon

À ce stade, il ressort qu’au TEC Brabant wallon, 21% des trajets seront supprimés ce mardi. La situation peut évidemment encore évoluer dans le courant de la journée et même mardi matin. En province de Namur, seuls 66% des services seront assurés.

Au niveau des estimations, la CSC annonce que 500 militants namurois sont inscrits "mais il devrait y en avoir plus demain", a commenté Thierry Jacques (CSC). En Brabant wallon, ils devraient être environ 5000 militants (3500 à 4000 FGTB + 1000 CSC) à arpenter les rues de la capitale.

Des départs de trains sont prévus aux gares de Wavre, Tubize, Ottignies et Nivelles. Différents rassemblements devant les gares seront organisés en province de Namur. Le gros des troupes prenant le train à 9h45 pour se rendre à Bruxelles.

Enfin, la FGTB a affrété quatre bus pour permettre à ses affiliés de rejoindre le cortège (Inovyn-Solvay à Jemeppe, ETA 123 à Beauraing, Logisma à Florennes et un quatrième car de travailleurs de la métallurgie partira de Beez - en passant notamment par Carwall à Sombreffe). Départ : 8h45.

Luxembourg

Entre 800 et 1000 personnes issues de laprovince de Luxembourg se rendront à la manifestation nationale ce mardi.

La plupart s’y rendront en train. Les premiers partiront de la gare d'Arlon à 7h32. Départ ensuite des gares de Marbehan, Libramont, Jemelle et Marloie.

Deux cars ont également été organisés à la demande des affiliés du secteur des prisons. L'un partira d'Arlon, l'autre de Marche-en-Famenne. Des manifestants qui ne seront donc pas à leur poste de travail.

Plusieurs entreprises tourneront au ralenti, mais aucune ne devrait être à l'arrêt. Même topo dans les administrations. Quelques lignes de bus pourraient être perturbées également, mais rappelons qu'en province de Luxembourg plus de 50% des bus dépendent de sociétés privées et leurs chauffeurs participent rarement aux actions syndicales.

Suite à cette manifestation, la collecte des déchets ménagers de Bouillon de ce mardi 24 mai sera reportée au mercredi 25 mai.

Cette manifestation n'aura, a priori, pas d'influence sur l'ouverture des parcs à conteneurs de la province.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK