Lieux de silence à Bruxelles (4/5): Silence! On sieste au bar

Les lieux de silence à Bruxelles (4/5): Silence! On sieste au bar
4 images
Les lieux de silence à Bruxelles (4/5): Silence! On sieste au bar - © Tous droits réservés

Rue Belliard, cinq bandes de circulation, un des axes rouges bruxellois, symbole de pollution sonore par excellence. Et, pourtant, … poussez une porte et c’est "la différence complète".

Voilà de bien drôles de lieux qui émergent dans les villes en mal de plénitude. Et, Bruxelles n’est pas en reste de ces endroits où on vous sert un petit moment de "ronflette" bien confortable.

Un bar à sieste rue Belliard

Fuyez l’infernale vacarme de cette artère, poussez la porte d’un de ces lieux désormais dédiés à la sieste et détendez-vous en silence. Ce concept nous vient tout droit du Japon. 

Il offre des espaces de repos qui ne sont pourtant pas isolés acoustiquement. Ils sont séparés l’un de l’autre par de murs en pièces de tissus. Pour un confort optimal, il est possible de bénéficier de casque à réduction de bruit. Ce qui permet d’être davantage encore "dans sa bulle". C’est ce que recherche les adeptes de ce type d’endroit : "le silence absolu".

Modus operandi pour une bonne sieste

Il convient de ne pas dépasser les trente minutes au risque d’entamer une phase de sommeil très profond.  Et, "le but n’est pas d’en ressortir complètement groggy", précise Gaëtan Oversacq, le gérant de ce bar un peu particulier. La NASA conseille d’ailleurs une durée de 26 minutes. Passé ce délai, vous êtes complètement "naze".

Les meilleures conditions, selon le tenancier, sont "jamais dans son lit sinon le cerveau va croire que c’est le début de la nuit, pas dans le noir complet et dans une position très confortable."

Une "siesteuse"  qui travaille dans une administration, stressée devant son ordi, est consommatrice de ce genre de détente. Elle constate qu’après une séance, elle se sent "pleine d’énergie pour l’après-midi." C’est pour elle une bulle de calme.

Sur ce… Chuuut ! Et, bonne sieste.

Ecoutez le reportage

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK