Lieux de silence à Bruxelles (2/5): chuchotements à la Bibliothèque royale

Lieux de silence à Bruxelles (2/5) : chuchotements à la Bibliothèque royale
Lieux de silence à Bruxelles (2/5) : chuchotements à la Bibliothèque royale - © Tous droits réservés

Le silence en milieu urbain n’est pas un défi insurmontable. Nous avons tendu l’oreille dans les profondeurs aquatiques de Nemo 33 (1/5). Nous allons déguster, cette fois, le silence littéraire et le chuchotement des pages qui se tournent délicatement.

Le Monts des Arts à l’heure de la lecture

C’est le moment de la sieste pour vos oreilles. Offrez-leur un univers de calme et de tranquillité dans la célèbre bibliothèque royale, située au Mont des Arts à Bruxelles. Que les choses soient bien claires : on ne plaisante pas avec le silence.

A l’abri des grands boulevards du centre et de la cohue touristique de la Grand Place, se niche un véritable temple du silence : la Bibliothèque royale. On n’y tolère les conversations à voix normale qu’au rez-de-chaussée. Dès qu’on accède à la salle de lecture, le niveau sonore change, s’estompe…

Le chuchotement est de mise. La responsable de la salle de lecture explique, à voix très basse, que " les lecteurs doivent prendre une place en salle de lecture en silence."

Ils ne sont pas autorisés à prendre avec eux, ni bouteille d’eau, ni vêtements, ni gros sacs. Tout doit être déposé au vestiaire.

"La Bibliothèque royale c’est le prestige, la grandeur. C’est comme un monastère ", précise la responsable de la salle.

Intolérance à la conversation

La responsable nous affirme qu'il reste encore quelques bruits même s’il y règne un calme presque absolu que nous interrompons un peu au grand dam de certains. Les chuchotements et les frottements des pages qui se tournent perturberaient la concentration des lecteurs, ce qui les empêcherait de travailler. Pour pallier à ce dernier stade avant le silence ultime, certains utilisent encore des bouchons auditifs afin d’éradiquer le dernier parasite sonore censé déranger cet état de plénitude.

Ecoutez le reportage

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK