Liège: condamné à 75 heures de travail après avoir frappé son épouse enceinte

La jeune femme était enceinte de quelques mois et se plaignait de la jalousie de son époux (illustration).
La jeune femme était enceinte de quelques mois et se plaignait de la jalousie de son époux (illustration). - © DR

Un Bruxellois âgé de 33 ans a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 75 heures de travail après avoir porté des coups à son épouse alors qu'elle était enceinte. Cet homme jaloux suspectait l'infidélité de son épouse.

Le prévenu avait commis les faits le 27 février 2017 à Liège alors que son épouse venait de lui annoncer qu'elle voulait mettre un terme à leur relation. La jeune femme était enceinte de quelques mois et se plaignait de la jalousie de son époux.

Après une dispute, la dame s'était enfuie du domicile familial. Elle avait été poursuivie en rue, rattrapée et frappée de plusieurs coups au visage par son mari qui n'ignorait pas qu'elle était enceinte. Un témoin avait assisté à la scène et avait averti la police en raison de la violence déployée.

La victime avait exposé qu'elle était régulièrement ciblée par la jalousie de son époux et qu'elle était confinée à son domicile pour cette raison. Depuis les faits, elle était partie s'installer en France et elle avait donné naissance à son enfant.

Le prévenu a été condamné pour ces faits à une peine de travail de 75 heures (ou 12 mois de prison en cas d'inexécution) ainsi qu'à une amende de 400 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK