Les utilisateurs Villo payent leur abonnement tant qu'ils ne l'ont pas résilié

Les utilisateurs Villo payent leur abonnement tant qu’ils ne l’ont pas résilié
Les utilisateurs Villo payent leur abonnement tant qu’ils ne l’ont pas résilié - © Maxime Paquay - RTBF

Des utilisateurs du système Villo ont eu la mauvaise surprise de voir leur compte en banque débité du montant de l’abonnement annuel alors qu’ils n’utilisaient plus les Villos, le service des vélos bruxellois. En réalité, ils ont omis de résilier eux-mêmes leur abonnement qui se renouvelle automatiquement. Ce sont les termes du contrat d’utilisation. C’est tout à fait légal.

Margaux De Ré a vécu cette mésaventure. Elle avait souscrit un abonnement Villo pour un an, en 2013, alors qu’elle était étudiante à Bruxelles. Depuis deux ans, elle travaille à Liège et ne les utilise donc plus. C’est en voulant clôturer le compte de sa carte de crédit qu’elle n’utilise plus qu’elle a remarqué les débits sur son compte : "En 2014, ils m’ont prélevé une fois en mars pour l’abonnement, comme s’il était reconduit d’office. Ils l’ont refait en 2015 à mon insu".

C’est parfaitement légal

Cela fait partie des conditions d’utilisation. Si l’usager Villo ne s’y oppose pas, son abonnement est renouvelé tacitement. Julie Frère de Test-Achats précise qu’"on peut décider d’y mettre fin un mois avant la date d’anniversaire du contrat. Si on oublie, on aura effectivement une reconduction tacite du contrat. Donc on sera débité sur son compte en banque. Ce qui peut être une mauvaise surprise si on n’a pas tenu d’échéancier précis".

Villo prélève mais peut aussi rembourser

Chez Villo, on défend ce système d’abonnement qui se renouvelle automatiquement car le nombre de personnes qui conservent leur abonnement est beaucoup plus important que celles qui le résilient. Jérôme Blanchevoye est responsable des Villos à Bruxelles et précise que "l’idée n’est pas d’imposer un prélèvement aux gens qui ne le souhaitent pas mais de ne pas suspendre l’abonnement des personnes qui ne le souhaitent pas". Il annonce néanmoins que Villo n’a pas l’intention de pénaliser les utilisateurs distraits. Ce qui est une bonne nouvelle pour Margaux. "Toute personne qui voit son abonnement renouvelé mais qui ne souhaitait pas le renouveler peut nous contacter. On résilie immédiatement l’abonnement et on procède au remboursement sans difficulté". C’est donc une bonne nouvelle pour Margaux qui sera remboursée pour autant qu’elle n’ait pas utilisé son abonnement pendant cette période.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK