Les riverains d'Anneessens pointent les problèmes de logement dans leur quartier

Les riverains d'Anneessens pointent les problèmes de logement dans leur quartier
Les riverains d'Anneessens pointent les problèmes de logement dans leur quartier - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le comité d'habitants "Change Anneessens" a distribué, mardi dès 11h00, aux riverains présents sur le marché hebdomadaire organisé place Anneessens, des questionnaires sur le montant de leurs loyers et sur les caractéristiques de leurs logements. Ce comité revendique un encadrement des loyers privés.

Une vingtaine de personnes ont participé à cette action soutenue par le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat (RBDH), Convivence et les Équipes Populaires. Cette dernière association mène actuellement une enquête sur base de la "grille Picqué" agréée par le gouvernement bruxellois en 2012. Elle part d'un forfait de 239 euros, sur lequel sont ajoutés des montants donnés en fonction des caractéristiques du logement, comme la superficie ou le nombre de chambres.

Avec cette action sur le marché Anneessens, le comité d'habitants entend mettre l'accent sur les difficultés vécues dans ce quartier populaire. "Notre service de petits travaux fait quotidiennement des visites à domicile", explique Bart Van de Ven, coordinateur à la maison de quartier Buurtwinkel. "On est en premier lieu frappés par le manque de place. On voit, par exemple, des familles avec deux enfants vivre dans 20 à 30 m2. Il y a des couloirs transformés en chambres sans lumière, des salles de bain communes, etc."

"Il n'y a pas assez de logements de qualité à prix accessibles pour une bonne partie de la population", estime quant à elle Anne-Sophie Dupont, chargée de projet au RBDH. "Des gens paient, par exemple, 700 euros de loyer pour un revenu d'intégration de 850 euros. Il y a 40 000 personnes inscrites sur les listes d'attente et il y a en moyenne 10 ans ans d'attente, ce qui est absurde. On revendique donc un encadrement des loyers privés".

Le comité d'habitants présentera ses résultats devant le parlement bruxellois le 17 octobre prochain, lors de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK