Les primo-arrivants bruxellois devront choisir entre deux parcours d'intégration

Les primo-arrivants débarquant à Bruxelles devront bientôt choisir entre les parcours d'intégration en français et en néerlandais.
Les primo-arrivants débarquant à Bruxelles devront bientôt choisir entre les parcours d'intégration en français et en néerlandais. - © Flickr - yellowbook3

Les primo-arrivants débarquant à Bruxelles devront bientôt choisir entre le parcours d'intégration en français et  le parcours d'intégration et de citoyenneté en néerlandais. C'est ce que stipule l'accord de principe devant conduire à une ordonnance-cadre. L'accord de principe a été conclu la semaine dernière par la Commission communautaire commune (Cocom). La question des sanctions en cas de non-respect de cette obligation n'a par contre pas encore été tranchée. Dans la capitale, l'obligation devrait concerner les 3 premiers volets du parcours: l'accueil (bilan social et informations pratiques), le bilan linguistique (évaluation et choix de la langue à apprendre), et enfin, les cours de citoyenneté (connaissance des institutions, des droits et des devoirs). Le 4ème volet se fera sur base volontaire. Ce dernier volet a trait à l'insertion socio-professionnelle (aide à la formation et à la recherche d'emploi). Plusieurs points restent à régler, comme le type de sanction éventuelle.

La commune auprès de laquelle le primo-arrivant ira s'inscrire aura le devoir d'informer celui-ci quant aux parcours existants.

S'il opte pour le parcours en néerlandais, le migrant aura l'obligation de s'inscrire auprès de l'office flamand de l'emploi, le VDAB. Du côté francophone, l'inscription chez Actiris n'est pas exigée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK