Les jeunes policiers trop peu formés à la conduite automobile, selon le directeur de l'école de police de Bruxelles

Mercredi, la commission des affaires intérieures du parlement bruxellois a poursuivi ses auditions dans le cadre de ses "réflexions sur l’amélioration des relations entre citoyens et forces de l’ordre et entre forces de l’ordre et citoyens". Parmi les invités figurait le commissaire Jacques Gorteman, actuel directeur de l'ERIP, l'école de police bruxelloise. Il a notamment abordé la question de la formation des aspirants-policiers à la conduite en "code 3", c'est-à-dire lors d'une intervention urgente avec sirène et gyrophare. 

Des policiers insuffisamment formés

La question de la conduite imprudente ou très agressive de certains policiers en intervention résonne particulièrement dans la capitale, surtout depuis le décès de deux jeunes Bruxellois percutés par des véhicules de police ou lors d'une poursuite par la police, Adil (19 ans) et Mehdi (17 ans). Devant la commission, le commissaire Gorteman a attiré l'intention sur l'inexpérience des jeunes policiers. "J'enchaîne avec mon fameux cours code 3 parce que c'est justement avec des jeunes candidats policiers à qui on donne un véhicule très puissant, très rapide, avec des avantages comme un gyrophare, comme une sirène...et donc moi, j'inclus ces incidents-la dans ce qu'on peut appeler au sens large des violences policières. Dans le sens où l'attitude agressive de ces gens au volant peut entraîner un sentiment chez le citoyen d'une espèce d'agressivité de la part des policiers". 

La formation à la conduite en code 3 est lacunaire. Le fédéral impose un cours obligatoire mais il se limite à une information de 8 heures. Depuis le mois d'août, l'ERIP a mis en place des cours sur simulateur de 3 fois 3 heures mais c'est insuffisant. Pour Jacques Gorteman, la majorité des jeunes conducteurs possédant le permis de conduire ne sont, au départ, pas capables de maîtriser les techniques de pilotage en code 3. La formation devrait donc être beaucoup plus consistante. 

Le PTB propose une formation d'un an

A la suite de cette audition, le groupe PTB au parlement bruxellois propose de renforcer, allonger et rendre obligatoire une formation d'un an avant qu'un policier puisse conduire un véhicule en code 3, afin de protéger les citoyens mais les policiers également. Enfin, le parti de gauche radicale réclame un encadrement légal des courses-poursuites. Le simple fait qu'une personne tente de se soustraire à un contrôle de police doit-il nécessairement déboucher sur une course-poursuite, compte tenu des risques que cela entraîne aussi bien pour les policiers, pour la personne prise en chasse que pour les passants se trouvant sur le trajet d'une voiture lancée à vive allure dans un environnement urbain? Voila, notamment, une des questions que le PTB entend mettre en débat. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK