Les FDF veulent une facture d'eau mensuelle à Bruxelles

Décidément, la hausse des tarifs de l'eau du robinet à Bruxelles (que nous vous révélions en exclusivité) suscite bien des réactions. Et beaucoup d'opposition. Après plusieurs membres du gouvernement bruxellois (dont le ministre-président Rudi Vervoort, PS, et la ministre de l'environnement Céline Fremault, CDH), c'est au tour du FDF, troisième larron de la coalition, de s'opposer publiquement au projet.

Hydrobru, le distributeur d'eau en Région bruxelloise, a la volonté de revoir à la hausse sa grille tarifaire. Ce projet doit cependant être approuvé par le gouvernement. Et cela ne semble pas gagné.

"Le prix de l'eau a doublé en quinze ans"

Les FDF s’étonnent d’une nouvelle augmentation "alors que le prix de l’eau a doublé en quinze ans", souligne Emmanuel De Bock, chef de groupe amarante au Parlement bruxellois. "Nous sommes opposés à toute augmentation du prix de l’eau qui touche aux deux premières tranches : la tranche vitale et sociale, c'est-à-dire celle des plus petits consommateurs. Et nous souhaitons une meilleure progressivité pour les autres tranches, afin de responsabiliser les usagers et encourager une utilisation rationnelle de l’eau."

Plutôt 20 euros par mois que 250 euros en un coup

Le parti amarante en profite pour glisser sa proposition: la mensualisation de la facturation de l'eau à Bruxelles. "Aujourd’hui, cette facture est adressée une à deux fois par an, déplore Emmanuel De Bock. Et certains ménages ont des difficultés à faire face à des paiements annuels de 250 euros, alors qu’une mensualisation à 20 euros permettrait d’intégrer cette dépense et améliorerait la trésorerie d’Hydrobru."

Le FDF demande également que l’intercommunale Hydrobru tienne compte, dans sa facturation, des changements dans la composition des ménages tous les 3 mois et non tous les ans, afin de "pouvoir faire bénéficier les ménages nombreux des tarifications sociales à juste proportion de la réalité de l’évolution de leur ménage."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK