Les endroits "secrets" où voir le Tour de France à Bruxelles

Vous avez prévu d'aller voir les coureurs du Tour ce week-end à Bruxelles ? Mais vous ne savez pas encore où vous placer ? Quels sont les endroits qu'ils ne faut pas manquer pour voir le peloton comme on ne l'a jamais vu ? Nous sommes allés à la rencontre de quelques passionnés de vélo pour dénicher leurs meilleurs spots. 

5 images
Niccolo Panozzo aura sans doute les yeux un peu plus ouverts lors du passage du Tour ce week-end à Bruxelles © B. Schmitz - RTBF

Niccolo est un jeune italien qui travaille à la fédération européenne des cyclistes. Et pour lui le must, c'est d'arriver à voir les coureurs tout en étant en plein milieu d'un parc. Ce parc, c'est celui du Cinquantenaire. "Dans le parc, le tunnel est ouvert. Donc, il y a la possibilité de regarder d'en-haut et de voir les cyclistes passer en bas. Ce lieu va donc être très sympa". 

Vitesse et spectacle plutôt que de reconnaître les coureurs

Depuis son gros atelier de réparation de vélo à Sainte-Catherine, Stijn Vlasschaert, lui, s'oppose aux conseils traditionnels qui consistent à se placer dans une montée (comme l'Avenue de Tervueren à Bruxelles) pour tenter d'identifier plus facilement chacun des coureurs. "J'ai déjà vu plusieurs fois le Tour et le seul endroit où on peut reconnaître les coureurs, c'est sur une grosse côte, lors d'une étape de montagne. Mais en Belgique, et ici à Bruxelles, le peloton sera en permanence à 40-45km/h".   

5 images
Stijn conseille plutôt une bonne descente qu'une petite montée pour regarder le Tour à Bruxelles © B. Schmitz - RTBF

Son conseil, c'est donc plutôt de trouver une bonne descente. Parce que qui dit descente, dit vitesse et donc spectacle. "On pense se rendre près de Botanique, parce que là il y a une grande descente vers la place Rogier. En plus, les coureurs seront à pleine vitesse parce que nous serons à une poignées de kilomètre seulement de l'arrivée. Cela roulera donc très très vite". 

La bonne idée... mais finalement interdite

Philippe, lui, utilise le vélo pour se rendre au boulot. Et à force de faire son parcours, il pense avoir trouvé l'endroit idéal pour voir le peloton. Ce lieu, c'est une passerelle en bois qui surplombe l'Avenue de Tervueren et le musée du Tram à Woluwe-Saint-Pierre. Passerelle stratégique puisque depuis ce point, on peut voir les coureurs arriver et repartir sur au moins 300 mètres.  

Sauf que Philippe (et beaucoup d'autres) vont devoir revoir leurs plans et se trouver un autre lieu, ou alors simplement descendre s'installer au bord de la route. La zone de police Montgomery a décidé d'interdire l'accès à cette passerelle durant le passage des coureurs, samedi et dimanche après-midi. Motif ? Il n'est pas sûr qu'elle puisse supporter un tel poids en cas d'énorme affluence, et surtout cet endroit est risqué parce des spectateurs pourraient jeter des objets directement sur le peloton en contrebas.  

5 images
Dommage pour Philippe et les autres, mais la passerelle du musée du Tram sera finalement inaccessible sur ordre de police © B. Schmitz - RTBF

L'une des meilleures vues de Bruxelles

Alors, pour rester loin de la foule tout en admirant le Tour,  voici peut-être le site le plus spectaculaire.  
Pour y accéder, il faudra payer un droit d'entrée et prendre un ascenseur. Mais le coup d’œil en vaut la peine, garanti Els Danckaert, l'une des responsables des lieux. "Ce lieu, c'est le panorama depuis le dôme de la Basilique de Koekelberg. Vous pouvez y regarder la ville à 53m de haut"

5 images
Els Danckaert, depuis le panorama de la Basilique © B. Schmitz - RTBF

Avec, du coup, une vue imprenable sur tout le boulevard Léopold 2 que remonteront les coureurs, mais aussi sur tout Bruxelles. De quoi faire râler ce touriste allemand de ne pas plutôt y être venu samedi matin pour le Tour. "Malheureusement, on ne sera plus là, on aura déjà repris la route".  

On attend plusieurs centaines de milliers de personnes ce week-end sur le bord des routes à Bruxelles pour voir passer les coureurs et la caravane du Tour. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK