Les dentistes peinent à se procurer du matériel de protection pour reprendre leurs activités

Les dentistes peuvent à nouveau recevoir des patients. Mais en respectant une série de mesures de précaution extrêmement contraignantes pour se protéger et protéger leurs patients contre les risques de propagation du Covid19. 

Matériel plus cher et difficile à trouver

Première mesure, qui ne pose pas de problème pratique : les dentistes doivent davantage espacer leurs rendez-vous pour aérer le cabinet après chaque visite, le nettoyer et désinfecter les instruments. Et puis, il y a les équipements de protection individuelle : masques (un FFP2 recouvert d'un masque chirurgical), surblouse, charlotte, gants et visière en plexiglas. 

Encore faut-il pouvoir se procurer cet attirail.

Extrait du journal télévisé du 29/04/2020

"Difficultés des consultations chez le dentiste"

Michel Devriese est administrateur et past-président de la Société de Médecine dentaire : "les équipements sont vraiment difficiles à trouver. Chez les fournisseurs habituels, on les trouve mais avec deux problèmes : le premier, c'est le surcoût. On voit que les prix ont été multipliés par cinq pour certains articles. Le second, ce sont les délais de livraison. Traditionnellement, on reçoit ses commandes à jour +1, jour +2, mais vous avez beau commander, ici c'est tout à fait imprévisible de savoir quand on va être livrés du matériel commandé."

Ces difficultés commencent à produire leurs effets. Certains dentistes plus âgés envisagent de quitter le métier avant terme. Pour l'instant, seuls deux praticiens wallons ont confirmé leur départ en pré-retraite. Mais le phénomène pourrait s'amplifier dans les prochains mois. 

Extrait "On est pas des pigeons" du 04/05/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK