Les cours d'alphabétisation et de français langue étrangère ont du plomb dans l'aile à Evere

Les cours d'alphabétisation et de français langue étrangère ont du plomb dans l'aile à Evere
Les cours d'alphabétisation et de français langue étrangère ont du plomb dans l'aile à Evere - © Tous droits réservés

Onze des 15 bénévoles qui donnent ces cours menacent d'arrêter. Les deux salariées, en désaccord avec la direction, viennent d'être licenciées. En cause : la nouvelle organisation que veut leur imposer la direction du centre culturel. La situation est telle qu'on se demande si les cours vont pouvoir reprendre en septembre.

Concrètement, ce sont 9 heures de cours que l'on veut leur imposer, dont 3 heures de cours plus artistiques. Autrement dit : faire moins de social et plus de culturel.

Un choix assumé par l'échevine de la Culture d'Evere Dominique Clajot, qui est aussi la présidente du Centre culturel. "Ce côté social a été pris en charge parce que les personnes qui travaillaient se sont engagées là-dedans… Mais la volonté a toujours été d’avoir une ouverture culturelle. C’est un choix politique qui date de 20-25 ans (ndlr : dans d’autres communes, les "alpha" ne dépendent pas de la Culture) et qui permet d’intégrer les gens autrement : que ce ne soit pas une simple prise en charge personnelle mais plutôt une autonomisation d’eux-mêmes. Nous ne voulons pas faire du paternalisme avec eux, nous souhaitons qu’ils participent à la vie collective."

Mais l'obligation culturelle n'est le seul problème. Le personnel et les permanences vont être réduites, d'où les craintes d'exclusions.

Aujourd'hui, 245 personnes profitent de ces cours d'alphabétisation et de français langue étrangère. En septembre, leur nombre pourrait être limité à 150, voire beaucoup moins.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK