Bruxelles: les commerçants de la Galerie Louise inquiets pour leur avenir

De nombreux commerçants réclament des rénovations dans la Galerie Louise.
2 images
De nombreux commerçants réclament des rénovations dans la Galerie Louise. - © RTBF

Mais que se passe-t-il à la Galerie Louise à Ixelles ? Cette galerie autrefois le fleuron commercial de la commune d'Ixelles n’est plus que l’ombre d’elle-même. Toute une série de commerces ont déserté les lieux.

Dans les allés de la galerie, les devantures des commerces fermés ou en liquidation sont nombreuses. Godron est le gérant d’un magasin de vêtements qui va fermer dans une semaine : "La fréquentation de la galerie a énormément baissé depuis deux ans. C’est devenu intenable pour nous. Les infrastructures sont anciennes. Il y a beaucoup de rénovations à effectuer. Il faut redonner envie aux clients de pénétrer à l’intérieur de la galerie. Or la galerie est sombre, tortueuse et les espaces commerciaux sont très petits."

La galerie doit se réinventer

Toute la problématique se situe ici : comment redonner envie aux consommateurs bruxellois de se rendre à l’intérieur de la galerie ? Celle-ci se situe en effet dans une zone extrêmement dynamique. Arnaud Texier est directeur général d’Atrium, l’agence du développement commercial dans la région de Bruxelles-Capitale : "L’enjeu est de trouver des moyens pour attirer ce flux de consommateurs à l’intérieur de la galerie. Cela peut se faire par l’organisation d’activités culturelles ou évènementielles. Cette stratégie a déjà fait ses preuves à la Galerie Anspach."

L’initiative est dans le camp des propriétaires de la galerie

Du côté de la commune d’Ixelles, on souligne la nécessité d’effectuer des rénovations tout en avouant avoir des marges de manœuvres limitées. Dominique Dufourny (MR) est échevine du Commerce de la commune : "La galerie Louise est un espace commercial privé. Les commerçants louent leur espace commercial à une société qui gère la galerie. Cette société appartient à plusieurs propriétaires. Ce sont eux qui décident de renouveler ou pas les baux des commerçants. La seule chose que nous pouvons faire, c’est stimuler le dialogue entre les commerçants et les propriétaires mais au bout du compte, l’initiative des rénovations revient aux propriétaires de la galerie."

Du coté de certains commerçants, on affirme que les propriétaires laissent volontairement la galerie à l’abandon. L’objectif serait d’étouffer les commerces afin de forcer leur départ. Ce qui permettrait, par la suite, d’effectuer plus facilement les importants travaux de rénovation dont la galerie a besoin. Contacté par nos soins, le propriétaire n'a pas souhaité commenter ces affirmations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK