Les bourgmestres bruxellois réclament des moyens contre le terrorisme

Les bourgmestres bruxellois réclament des moyens contre le terrorisme
Les bourgmestres bruxellois réclament des moyens contre le terrorisme - © Tous droits réservés

Au cabinet du Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, les 19 bourgmestres du Pentagone sont réunis. Sur la table, cette question cruciale : comment mieux se protéger contre la menace terroriste? Le niveau d'alerte vient d'être relevé de deux à trois. Le match de football Belgique-Espagne ce soir a été annulé. Qu'en est-il d'autres événements publics?

Yvan Mayeur, le bourgmestre de Bruxelles: "On va voir si on va annuler des événements publics comme la Saint-Verhaegen, mais il ne faut pas tomber dans la peur. Il faut continuer à vivre et à profiter de ces événements".

Olivier Maingain, le bourgmestre de Woluwé-Saint-Lambert: "Il faut davantage de moyens. Les communes pallient les manques des moyens fédéraux." Il vise par là la Sûreté de l'Etat et de la police fédérale.

Vincent De Wolf, le bourgmestre d'Etterbeek, ne se sent pas démuni, mais renchérit sur cette question de moyens. "La Région bruxelloise a été trop lente à réagir. Cela fait longtemps que je le dis et le Ministre-Président Rudi Vervoort semble attendre des conséquences pour réagir.

Il n'y a toujours pas d'expert "terrorisme" à Bruxelles, "Monsieur terrorisme", comme on l'appelle. Rudi Vervoort, le Ministre-Président, renvoie à une décision du Conseil d'Etat qui bloque jusqu'ici la désignation. "L'offre pour le recrutement a été lancée depuis des mois. On a relancé la procédure et oui, on a perdu quelques mois", dit-il. 

Demain, les bourgmestres de Bruxelles se réuniront avec le Ministre de l'Intérieur Jan Jambon et les chefs de corps de police.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK