Bruxelles: Philippe Close mobilise sa police pour obliger les sans-abri à accepter un hébergement

En cette période de grand froid, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close a décidé de mobiliser sa police pour contraindre les sans-abri à accepter un hébergement.
En cette période de grand froid, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close a décidé de mobiliser sa police pour contraindre les sans-abri à accepter un hébergement. - © SEBASTIEN PIRLET - BELGA

En cette période de grand froid, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close a décidé de mobiliser sa police pour contraindre les sans-abri à accepter un hébergement, a indiqué lundi sa porte-parole Wafaa Hammich.

Une attention spéciale sera accordée, avec la collaboration du parquet de la jeunesse, aux jeunes enfants qui dorment dans la rue. Tous les travailleurs sociaux de la Ville sont appelés à contacter la police dès qu'ils voient un enfant en rue.

Le bourgmestre en appelle à la solidarité des autres communes, afin que cette mesure de prévention soit efficace. La Ville de Bruxelles dispose de quatre centres d'hébergement sur son territoire.

La décision de M. Close fait suite à l'ordonnance de police prise à Etterbeek dimanche soir par le bourgmestre Vincent De Wolf. Celle-ci impose l'arrestation administrative des sans-abri qui refusent d'intégrer les hébergements d'hiver.

La commune de Bruxelles-Ville a pris la même décision que celle d'Etterbeek (reportage dans notre JT 13h):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK