Lendemain du rassemblement au Bois de la Cambre, des tas de déchets en souvenir de la soirée

La Boum improvisée hier a laissé des traces. Entre 1500 et 2000 jeunes s’étaient rassemblés pour faire la fête.
Avant d’être évacués par la police. Les forces de l’ordre ont dû déployer de gros moyens : chevaux, pompe à eau, gaz lacrymogène.
Aujourd’hui, il reste des traces de cette soirée agitée.

Ce matin, des voitures de police sillonnaient encore les avenues du bois. Autour du lac, des trottinettes abandonnées. Des pourtours de poubelles jonchés de déchets. Et sur les pelouses, d’innombrables capsules, mégots, et morceaux de verres. Les équipes de nettoyage s’activent. Les camions poubelle de la ville sillonnent le parc.

2 images
Il reste encore des traces de cette soirée qui a dégénéré. © Barbara Boulet

Sur le pied de guerre !

Zoubida Jellab, échevine de la propreté publique et des espaces verts, est sur place. "Les équipes de nettoyage sont sur le pied de guerre. Ils sont venus très tôt. L’intervention s’est déjà organisée hier soir entre les directions. Le service de la propreté publique est venu soutenir les équipes de jardiniers qui sont en charge du bois de la Cambre. Il y a pas mal de boulot." Sans compter le service transport et l’agence Bruxelles propreté. 30 agents supplémentaires au total étaient au travail. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, a menacé d’envoyer la facture aux organisateurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK