Le projet de logements au Delhaize Molière est le bienvenu s'il est revu à la baisse

Le projet initial compte 98 logements et 8 maisons.
Le projet initial compte 98 logements et 8 maisons. - © Google Maps

La commission de concertation a émis mercredi soir un avis favorable sous conditions pour le projet de logements de Besix Red sur l'actuel site du supermarché Delhaize Molière, amené à déménager sur le trottoir d'en face, chaussée de Waterloo, a indiqué l'échevine ixelloise de l'Urbanisme Nathalie Gilson.

Cet avis a été rendu de façon unanime avec la Région, qui est chargée de délivrer le permis d'urbanisme.

Les conditions imposées visent une réduction de la taille du projet, qui compte initialement 98 logements et 8 maisons. Cela correspond, selon l'étude d'incidence, à environ 200 habitants.

"Il est important de rappeler qu'on est en zone d'habitation et que ce bâtiment ne peut pas rester un chancre", a souligné l'échevine. "On ne voit pas de raison de refuser un projet de logements. On a quand même voulu être à l'écoute des riverains par rapport au gabarit. S'il est normal de reconvertir le volume bâti en intérieur d'îlot, on a aussi tenu compte des gabarits existants auxquels les riverains sont habitués, afin qu'ils ne soient pas trop gonflés".

La profondeur de l'immeuble a été réduite pour en pas trop enclaver les riverains de la rue Léon Jouret.

Au niveau de l'actuelle sortie de parking du Delhaize, il est demandé sur l'avis de supprimer le cinquième étage et de prévoir que le quatrième soit en recul, de manière à se rapprocher de la hauteur des bâtiments qui sont en face. Rue Jouret, il est demandé de s'aligner à l'arrière sur au moins 3 mètres à la même profondeur que le voisin de droite afin de ne pas trop l'enclaver.

En intérieur d'îlot, le bâtiment qui se trouve à l'arrière des immeubles de la place Charles Graux, doit pour satisfaire aux conditions être diminué d'un étage entier et son troisième étage doit être plus en recul.

La réduction de volume que l'ensemble ces conditions appelle n'a pas été chiffrée. Le ratio de 1 parking et demi par logement a été maintenu afin de permettre aux riverains de louer ou d'acheter des emplacements. Cette volonté est justifiée par l'échevine par le manque de places pour se garer dans le quartier.

Si Nathalie Gilson assure que l'ensemble des toitures seront vertes, les riverains déplorent l'absence d'espaces verts et la privatisation de la venelle, ce qui est une "ghettoïsation dorée" pour Claude Pirotte, un des habitants de la rue Renier Chalon. Ces derniers demandaient aussi la réduction de la profondeur du bloc A de la chaussée de Waterloo, qui va nuire à l'ensoleillement et leur vue du ciel. La pétition contre le projet de Besix Red atteint aujourd'hui près de 700 signatures.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir